Vœux de Noël en temps de crise

« Voici, je fais toutes choses nouvelles. » (Apocalypse 21, 5)

« Entendu cette semaine dans les médias :

Crise financière, crise économique, crise politique à Ottawa, crise de l’unité nationale, crise écologique, crise internationale, crise de l’automobile, crise de liquidités, crise du logement, crise politique thaïlandaise, crise humanitaire, crise religieuse, crise sociale, crise du français à Montréal, crise de foie, crise cardiaque…

Et on se demande encore pourquoi on est tous et toutes sur le bord de la crise de nerfs? 1»

Oui, nous sommes en pleine crise de crédibilité devant nos institutions politiques, économiques et religieuses. La débâcle de l’économie, autant nationale que mondiale, se fait sentir avec ses conséquences désastreuses pour les petits travailleurs, les familles, les appauvris, ici et ailleurs. On constate une absence de conscience sociale chez nos responsables. Par surcroît, aucune mention des enjeux écologiques mondiaux, pourtant criants, pendant la dernière campagne électorale. La main du dieu Mamon (marché mondial) ratisse large et justifie trop de décisions injustes!

Devant ce constat, cet état de crise quasi permanent dans lequel nous baignons, grande est la tentation d’aller vers le cynisme. De baisser les bras. Pourtant, toute crise, dans notre vie personnelle et collective, est une occasion de réagir, d’avancer, de transformer nos façons de faire, de permettre à la vie d’éclore. Ces ruptures sont autant d’occasions de questionner notre mode de vie occidental, nos valeurs, nos priorités et de laisser surgir un monde neuf. Sans crise, point de créativité!

C’est une crise aussi, pour le couple bien moderne de Joseph Charpentier et de Marie Lavierge, obligé de trouver un refuge subito en plein déplacement pour que la mère puisse accoucher, qui a fait place à la vie. Leur enfant s’est retrouvé avec ceux et celles qui n’ont pas de place à l’auberge, dans une étable, avec d’autres exclus. Un signe éloquent! Cette crise a engendré Noël. Elle a permis de faire éclater la lumière. Qui a resplendi jusqu’aux confins de l’Orient…

Ce poupon Jésus, porteur d’espérance en temps de noirceur, en pleine nuit, ne continue-t-il pas de naître chez les siens, aujourd’hui, par ses disciples et les hommes et femmes de conscience? Devant les structures écrasantes et déshumanisantes, ne dit-il pas la priorité et l’urgence de la tendresse, de la justice et de l’amour? Partout, son Esprit est à l’œuvre comme un printemps, ne le voyons-nous pas? C’est ce que Sentiersdefoi.info tente de faire voir au grand jour, malgré la tempête : des signes d’espérance, de renouveau et de solidarité. Suffit d’exercer son regard.

En ce temps de la Nativité, nous vous souhaitons de retrouver ce regard neuf sur le monde, de voir dans les crises des promesses d’accouchements et de vous laisser inspirer par le Souffle pour persévérer et renouveler vos engagements. Le temps est bien au renouveau. « Voici, je fais toutes choses nouvelles. » Nos meilleurs vœux de Noël!

1. Extrait du billet « Un monde en crise? » paru dans mon blogue.

Mots clés :
, , , , ,