Une clairière dans la jungle urbaine

Chez plusieurs artistes, quête artistique et quête spirituelle se conjuguent, ce que la Clarté-Dieu veille à mettre en lumière. Un espace de liberté à découvrir au détour d’un sentier...

Le sentier traversait une forêt dense et la végétation ambiante ne laissait place à aucune perspective. Filtrés par l’épais feuillage, les rayons de lumière se donnaient à voir, nourrissant le sous-bois dans sa fragilité. Qu’il était bon de se laisser envahir par ces effluves végétaux portés par l’humidité ambiante que retenait le couvert végétal! Puis, tout à coup, au détour du sentier, surgi de nulle part, un espace dégagé de tout arbre, inondé de lumière, idéal pour déposer son sac à dos et se laisser choir quelques instants pour goûter la chaleur du midi avant de poursuivre la route…

Qui n’a jamais vécu une telle expérience qu’on ne croirait possible que hors de la grande ville! Et pourtant, quiconque ose s’aventurer à Québec et emprunte ce grand sentier de bitume parsemé de grands ormes qu’est la Grande-Allée y trouvera, au cœur de la jungle urbaine, au milieu des édifices en construction et des ministères gouvernementaux, une clairière… la Clarté-Dieu.

L’espace

Au cœur de la clairière, un espace public accueille tantôt des entretiens, des réunions, tantôt des célébrations ou de simples visiteurs de passage. L’espace Frère-Jérôme est une aire où celui qui y prend place, quelle qu’en soit l’occasion, est exposé à la lumière jaillissante des œuvres – peintures, gravures, sculptures, dessins, musique ou poésie. Il brise ainsi l’artificiel cloisonnement pour permettre aux différentes expressions artistiques de se marier pour sculpter l’espace. L’espace Frère-Jérôme est un lieu de célébration privilégié où les artistes sont invités à offrir leur jaillissement intérieur, l’expression de leur quête artistique qui est aussi quête spirituelle… et c’est là la mission fondamentale de la Clarté-Dieu : les artistes nous parlent, ils ont quelque chose à nous dire. En eux, quête artistique et quête spirituelle se conjuguent, que la Clarté- Dieu veille à mettre en lumière. La Clarté-Dieu se veut non seulement un lieu leur permettant de les exprimer, mais aussi un lieu d’exploration et d’approfondissement de la dimension spirituelle que leurs œuvres et leur quête artistique recèlent.

L’approfondissement de la dimension spirituelle requiert un travail différent de l’exposition et demande un accompagnement particulier. Aussi, un peu à l’ombre de la clairière, en un lieu plus retiré de l’espace public, le bureau-atelier de Roger Chabot permet ce travail d’exploration et de maturation. Initiateur inspiré de la Clarté-Dieu, c’est là l’espace au sein duquel Roger se livre à sa propre quête artistique personnelle par son propre travail de création. C’est aussi là, au sein de cet espace matriciel, qu’il s’adonne au travail d’arrimage des dimensions artistique et spirituelle, se rendant disponible à quiconque souhaite le faire, un espace d’échange, de don mutuel.

Dans un autre coin retiré de la clairière, d’autres espaces (un bureau d’accueil, un secrétariat et une salle polyvalente) permettent d’assurer les tâches de soutien nécessaires au bon fonctionnement de la Clarté-Dieu. La Clarté-Dieu, c’est aussi un programme d’activités ainsi qu’un bulletin.

L’initiative

La Clarté-Dieu tire son origine de l’initiative de Roger Chabot, il y a de cela près de 15 ans, au terme d’un parcours marqué au départ par l’expérience d’une souffrance personnelle qui, au bout du compte, s’est révélée comme l’illustration du travail de la grâce au sein même des limites humaines. Engagé dans le ministère presbytéral, Roger a commencé à l’exercer en milieu paroissial, à L’Ancienne-Lorette. Cependant, très rapidement, l’état de sa voix s’est dégradé au point qu’il ne lui fut plus possible d’exercer la prédication dans de grands espaces. Aussi, il a dû se mettre en recherche d’une nouvelle orientation pour exercer son ministère. Québec étant une ville où la présence de fonctionnaires est importante, il a d’abord fondé la Paix-Dieu en 1986, initiative de présence pastorale auprès des travailleurs de la fonction publique. Au cours de ces premières années de ministère, fasciné par la démarche artistique, Roger, prenant crayons et pinceaux, est entré lui-même dans l’acte créateur et il en explore les différents ressorts au sein même de la démarche artistique. Par sa propre pratique, il s’ouvre à la démarche spirituelle de l’artiste et expérimente l’art comme moyen de la beauté, comme lieu d’expression du spirituel, l’art comme chemin vers Dieu. Ainsi, avec le temps, la Clarté-Dieu a émergé, moment de maturation d’un cheminement alors qu’une voix qui semblait éteinte en a ouvert une autre.

Coordonnées

  • La Clarté-Dieu
  • 220, Grande-Allée Est
  • bureau 140
  • Québec, QC G1R 2J1
  • 418 683-6825
  • laclartedieu@sympatico.ca

    Mots clés :
    , , , ,