Articles contenant le mot-clé ‘communauté’

Les lépreux d’aujourd’hui

Jusqu’où s’approcher des « lépreux d’aujourd’hui »? L’auteur nous propose ici une tournée des actions de Jésus avec les malades et les lépreux.

Responsables du sens

Les solidarités humaines ne sont pas d’abord objectives mais « affectives » : elles concernent la vie en tant qu’elle nous affecte, en creux de cette confiance » essentielle.

Un arbre plein de fruits

Le semeur est parti, mais la semence, tombée dans la bonne terre, a pris racine et s’est épanouie. La communauté de base des Chemins est un arbre plein de fruits où se rassemblent et se croisent une multitude de militants sociaux et ecclésiaux.

La source de notre spiritualité

Les quatre sœurs d’Alma se sont laissé interpeller par un extrait particulier de l’évangile. En faisant le choix de suivre cette voie, elles font maintenant corps avec les membres de leur communauté environnante et leur milieu de vie, optant pour la solidarité et la simplicité.

Jésus, l’homme du repas partagé

Jésus a été l’homme du repas, l’homme des relations humaines de proximité. Si on retrouvait le sens de la parole et du pain partagés.

Le Repas de fraternité

Peut-on vivre « le repas aujourd’hui en mémoire de Lui », Jésus, en participant aux eucharisties dominicales? En a-t-on perdu le sens? Une initiative du Relais Mont-Royal a ouvert un nouveau sentier, il y a déjà plus de 10 ans, pour le retrouver.

Pour une Église dans le monde de ce temps

La liberté de pensée et de parole ne va pas de soi en Église. Mais des initiatives audacieuses parviennent à percer malgré tout. En voici une que nous trouvons d’actualité : le Manifeste du réseau des Forums André-Naud.

L’Ecclésiole « Franglican »

Les cloches ont beau sonner, les églises sont vides. Alors l’audace que donne l’Esprit en a poussé certains à sortir à la rencontre du monde. Voici les premiers pas de ce nouveau sentier.

Du moment où l’Alléluia est pertinent

Parole à Lise Baroni Dansereau : « Aucune, absolument aucune souffrance ne réjouit le cœur du Dieu de Jésus, même si à nos yeux d’humains vindicatifs elles apparaissent méritées. » Extrait du livre de Michel Dansereau.

Une expérience liturgique porteuse d’avenir

La « messe qui prend son temps » ouvrira-t-elle de nouveaux sentiers pour les assemblées dominicales et, ainsi, façonnera-t-elle de nouveaux rapports en Église?

Articles plus anciens »