Souffle dans les narines de l’homme modelé de glaise

La Catéchèse biblique symbolique est plus qu’une méthode de catéchèse. En proposant une manière originale de prendre la parole à partir des Écritures et entre croyants, elle contribue à la transformation tant des catéchisés que des catéchètes.

Depuis plusieurs décennies, l’univers de la catéchèse a subi de multiples et profondes transformations. Dans un passé encore très près de nous, presque tous les petits Québécois « marchaient au catéchisme ». C’est en 1964 que l’enseignement du catéchisme fut abandonné au profit de l’implantation de la nouvelle catéchèse dans les écoles du Québec. L’année 1983 apporte deux changements majeurs : la catéchèse à l’école est retirée et remplacée par l’enseignement religieux et moral et la préparation aux sacrements, qui était jusqu’alors confiée à l’école, passe sous la responsabilité des paroisses. Aujourd’hui, après plus d’une vingtaine d’années de pratique d’initiation sacramentelle des enfants en paroisse, deux nouvelles révolutions se préparent : la mise en place de l’initiation à la vie chrétienne pour les enfants comme pour les adultes et la proposition de la catéchèse permanente dans les paroisses. Les paroisses qui ont déjà pris part à cet important virage constatent déjà des signes de fécondité manifestes, et les pratiques nouvelles suscitent un véritable enthousiasme.

Parmi les différentes méthodes de catéchèse disponibles, il en est une qui se nomme Catéchèse biblique symbolique (CBS). Cette pédagogie prend résolument ses distances d’un modèle de communication qui établirait le catéchète comme un émetteur possédant un message préconstruit qu’il devrait transmettre à des récepteurs plus ou moins passifs. La CBS engage les croyants à apprendre à parler et à articuler leur expérience de foi à partir de la Bible. En plaçant le catéchisé au centre de l’action catéchétique, la CBS le convoque à reprendre sans cesse la parole à partir des Écritures en y engageant sa propre histoire et en y confrontant les traits de sa spiritualité et de son univers religieux. Ma pratique catéchétique me permet d’être en contact avec une nouvelle génération de catéchisés dont un certain nombre choisit de prendre part à l’édification de la communauté chrétienne comme des témoins actifs, porteurs et capables d’une parole prophétique pour l’Église et le monde. Parler permet d’exister et de faire exister.

J’ai de plus été à même de constater combien la catéchèse transforme en profondeur les catéchètes eux-mêmes. S’il peut en être ainsi, c’est que la catéchèse s’opère dans un mouvement en trois temps : d’abord par la réception des Écritures par les uns et les autres, deuxièmement par la découverte et l’appropriation de ses multiples sens pour les uns et pour les autres et, enfin, par l’expression de ce qui s’est dévoilé intérieurement tant chez les catéchisés que chez le catéchète. Ainsi, tous font l’expérience d’être catéchisés et de catéchiser de manière inédite et, le plus souvent, bouleversante.

Enfin, ma pratique récente m’a permis de constater combien la mise en œuvre de la CBS peut occasionner la transformation du type de leadership des agents de pastorale et des prêtres. En comparant le rapport que le catéchète en CBS instaure avec les catéchisés et celui que les responsables pastoraux établissent avec les paroissiens, une équipe paroissiale de la banlieue de Québec a pris conscience récemment qu’il lui fallait envisager une transformation de la manière d’exercer son leadership pastoral afin de le rapprocher de celui du catéchète. Une posture pastorale favorisant la participation de tous fut adoptée afin de se faire de plus en plus partenaires et compagnons d’Évangile avec tous les baptisés. La manière de faire catéchèse a donc des impacts jusque dans cette équipe pastorale qui constate déjà les fruits de sa conversion!

La CBS est plus qu’une méthode de catéchèse! Elle contribue à faire naître des croyants qui apprennent à parler leur foi et une Église de plus en plus en communion avec chacun de ses membres et avec le monde auquel elle prend part. Lorsque l’être humain fait de glaise accueille le souffle créateur (Genèse 2, 7) par la méditation en Église des Écritures, alors la Parole « fait toutes choses nouvelles ». La Catéchèse biblique symbolique y contribue de manière décisive. Présent et avenir nous sont donnés à vivre et à contempler.

Mots clés :
, ,