Signes des temps : les indignés

Le Souffle de l’indignation a balayé la planète, occupé les consciences et les places publiques symboliques des pouvoirs oppresseurs pour les dénoncer. Bien des chrétiens et chrétiennes y ont reconnu quelqu’un.

C’est le bon pape Jean XXIII qui nous a invités à lire les signes des temps, à être attentifs à ce que le Souffle du Ressuscité nous dit par les événements du monde. La mouvance mondiale des indignés en est un puissant que de nombreux groupes chrétiens et des croyants individuels ont reconnu et appuyé par leur présence physique lors des marches, des assemblées et des méditations et par des prises de parole. Ces baptisés étaient déjà engagés depuis longtemps pour la justice sociale, les droits humains et la maison terrestre. Les Églises anglicane, unie et catholique romaine de Montréal se sont impliquées de différentes façons avec les indignés. Ceux-ci se réunissent encore régulièrement et se sont déplacés dans les quartiers pour inviter leurs concitoyens et concitoyennes à abandonner le cynisme et la désespérance et à s’engager dans la cité. Voici rassemblés ici quelques prises de positions et commentaires de ceux et celles qui les appuient :

  • Vous dressez des tentes, comme on fait l’été, pour créer des campings où des gens de tous âges, de toutes origines, de tous métiers, de toutes croyances se rassemblent en toute égalité pour se parler en toute simplicité et convivialité. Vous dressez vos tentes dans des parcs et des jardins, en face des banques, actrices d’un système financier qui met à genoux les systèmes parlementaire, éducatif, hospitalier, immobilier… C’est le totalitarisme des lois du marché. Et les lois, comme dit Bismarck, c’est comme les saucisses : mieux vaux ne pas savoir comment c’est fait. […]
    Votre été prolongé campe en face d’une institution en hibernation. Si les gens de la boîte vous voient, ils restent de glace, car ils ne vous entendent pas. C’est autre chose pour le grand public qui n’est pas insensible à la source principale de votre indignation que vous formulez ainsi : nous sommes le 99 % de la population, une population manipulée, exploitée, ridiculisée, à l’avenir bouché. Nous nous permettons de penser que votre mouvement a saveur d’Évangile parce que, loin d’être le produit de la suffisance, il est, à l’inverse, celui du choix de moyens pauvres et pacifiques au service de la passion pour la dignité des humains.
    Gérard Marier, au nom du Forum André-Naud de Trois-Rivières-Nicolet, 23 novembre 2011

« Seigneur! Tu m’as rempli d’indignation. » (Jr 15, 17)

  • Nous en avons assez des grandes injustices sociales dont souffrent nos frères et sœurs en humanité. Nous sommes solidaires de l’action entreprise par tous les Indignés qui occupent les places publiques, chez nous et à l’étranger. Nous voulons nous aussi crier haut et fort les revendications légitimes de millions d’êtres humains dans la foulée de ce mouvement mondial Occupons Wall Street.
    Cette répartition inéquitable des richesses n’est plus acceptable quand on voit autant d’hommes et de femmes perdre leurs emplois, leurs maisons et ce qui leur reste de dignité, victimes de l’action d’êtres irresponsables et sans morale qui n’en ont que pour leurs profits à courte vue.
    Le Parvis Québec (lieu de prises de parole), 8 novembre 2011
  • Son esprit de subversion tranquille et tenace erre sur la terre parmi les souffles de libération, animant des révoltes aux mille visages. Anonymes. Impérieux. Comme une bise de Dieu.
    – Jean-Claude Ravest, « Noël des indignés », dans Relations, décembre 2011
  • J’ai trouvé ceci chez le prophète Jérémie (15, 17) : « Tu m’as rempli d’indignation » et il a dû dénoncer les injustices bien malgré lui, car c’était comme un « feu dévorant » à l’intérieur de ses entrailles et il ne pouvait le contenir (Jr 20). C’est encore ce qui se passe aujourd’hui sous nos yeux et dans nos oreilles. Comment réagissent nos entrailles? (Gérard Laverdure) […] Les indigné ne sont pas tous comme Jérémie, et la plupart des participants et participantes, pour ne pas dire la majorité, à ce mouvement mondial n’en ont cure. D’ailleurs, ce ne sont pas des solitaires : c’est ensemble, par la force du groupe qu’ils comptent changer le cours des choses.
    David Fines, « Jérémie, Gérard et les indigné-es », Flash biblique, ROJeP

« Le communautaire est un salut offert à tous par Dieu, le Très-bas! »
Christian Bobin

  • Je me suis réjoui de pouvoir rencontrer un groupe de jeunes du Mouvement des indignés lors de la manifestation Occupons Rimouski. J’ai vu dans leur présence une initiative en faveur d’un futur différent où les inégalités sociales flagrantes sont décriées. J’ai vu dans leur présence un signe des temps. « Réveillez-vous », nous dit-on en ce temps de l’Avent. Ce signe des temps porte des valeurs sur lesquelles on ne peut fermer les yeux; il a de larges ramifications et risque de connaître un développement durable.
    Pierre-André Fournier, archevêque de Rimouski, 4 décembre 2011
  • Occupy St. Paul’s : aucune église ne devrait se mettre à l’abri des besoins humains primaires. Le mouvement Occupy est un moment où Dieu nous donne l’opportunité de redécouvrir la sainteté chrétienne : non pas dans de riches temples, mais dans la justice. Voilà pourquoi la relation entre le camp Occupy et la cathédrale St. Paul (Londres) est théologiquement si fondamentale.
    Claude Lacaille, « Peut-on vivre radicalement l’Évangile dans les pays du G8? », Interbible, 25 novembre 2011
  • En allant au Square Victoria presque tous les jours, depuis le début, pour vivre un peu l’opération Occupons Wall Street/Occupons Montréal, j’ai entendu, comme François d’Assise, une voix qui disait là : « Tournons le dos à la tyrannie bestiale de l’Argent. Cessons d’adorer et flatter le veau d’or. Réclamons un ordre du monde qui soit plus humain, plus communautaire, plus coresponsable, etc. »
    Grand saint François d’Assise, sainte Claire d’Assise, vos disciples inconsciemment perpétuent vos certitudes qu’on ne peut pas servir Dieu et l’Argent (Mt 5). Par milliers, des jeunes surtout ont entrepris de dire dieu autrement, communautairement – sans mot. Par des gestes – j’allais dire : des sacrements. Comme le disait Moltman dans Théologie de l’espérance : « Le contraire de la pauvreté n’est pas la richesse, mais la communauté. » Quelle espérance surgit ainsi sous nos yeux…
    Lettre circulaire de Jean-Paul Asselin, novembre 2011
  • Dans un grand mouvement d’écœurement, des milliers et milliers de personnes partout dans le monde ont manifesté pareillement leur souffrance et leur profonde indignation : c’est-à-dire leur colère contre ce qu’ils jugent moralement blâmable. Ces « indignés » représentent les 99 % qui ne tolèrent plus les malversations et la cupidité du 1 % qui se partage la cagnotte.
    Hélène Côté, dossier « Le mouvement des indignés », Présence Magazine, janvier 2012
  • D’autres citoyens et citoyennes, disciples du Christ, ont bien senti la Présence indignée du Ressuscité dans ce mouvement mondial des indignés. Ne nous précède-t-il pas en Galilée? […] Les puissances de l’argent et de la force brutale n’arrêteront jamais le Souffle de liberté qui soulève les consciences partout depuis toujours, et ce Souffle aura le dernier mot selon la promesse du Ressuscité.
    Gérard Laverdure, « L’Esprit souffle à la Place du Peuple », Aujourd’hui Credo, janvier- février 2012

Jésus a invité ses disciples à bien lire les signes des temps, non pas pour faire la morale au monde ou le condamner mais pour y voir les signes du Royaume des cieux qui s’implante avec force depuis sa venue dans la chair et l’histoire. Son Souffle sort les disciples du cénacle et les invite à marcher avec confiance et audace avec les citoyens et citoyennes de ce monde que Dieu aime tant. L’Esprit souffle où il veut, quand il veut et comme il veut.

Note

Les différents groupes du mouvement Occupons ont des pages Facebook ou un site Internet pour s'informer et suivre les événements.

Sur le Web

  • Occupons Montréal
  • Occupons Québec
  • etc.

    Facebook

  • Occupons Québec
  • Occupons Rimouski
  • Occupons Sherbrooke
  • etc.

    Mots clés :
    , , , , , , ,