Semaine sainte et pluralité des sentiers de foi

La semaine prochaine, une large partie de l’humanité se rappellera le sentier de foi par excellence pour les chrétiens. Ce cheminement de Jésus dans la marge de Jérusalem. Et son passage vers la Résurrection.

Cette occasion de la Semaine sainte permet de saisir la richesse du concept de sentier de foi. Ainsi, le chemin de croix ne sera pas célébré que dans les églises ou par des chrétiens. On le retrouvera sans doute sous plusieurs formes dans les films de la passion à la télévision. Et notre chronique en présente deux exemples inédits, spécialement produits en plein milieu séculier.

Premièrement, le documentaire (voir plus bas) d’une femme qui ne se présente pas comme croyante mais qui s’est intéressée au travail original d’un prêtre dont l’œuvre principale consiste à faire jouer la Passion. Deuxièmement, une initiative du pianiste et acteur Jean Marchand (ci-contre) qui interprète au piano le Via Crucis de Listz, accompagné à chaque station d’un montage de textes du Chemin de croix de Claudel. Ce concert, présenté depuis presque quinze ans, le Vendredi Saint a été conçu par Jean Marchand et est une production de la Chapelle historique du Bon-Pasteur, salle de concert qui fait partie du réseau des Maisons de la culture de la Ville de Montréal.

Concert spirituel du Vendredi saint
Via Cruxis de Franz Listz

Françoise Faucher, récitante
Jean Marchand, pianiste
Ensemble vocal du Conservatoire de musique de Montréal
sous la direction de Jean-Pascal Hamelin.

Chapelle historique du Bon-Pasteur
Le vendredi 14 avril 2006 à 20 h.
On peut se procurer des laissez-passer
dès le vendredi 7 avril à la Chapelle,
100, Sherbrooke Est, Montréal, au (514) 872-5338.

Enfin, faut-il rappeler les nombreuses célébrations pascales novatrices et le long congé où les rencontres familiales ou amicales écloront comme un rituel du printemps. Autant de sentiers nouveaux… Et que Pâques nous replonge au cœur du grand mystère de la Vie!

Mots clés :
, , ,