Ressources

Voici des suggestions de livres, des sites Web et différentes infos utiles toujours pertinentes présentés au fil des numéros du webzine.

 

Des liens

Association canadienne des périodiques catholiques

Centre justice et foi

Développement et Paix

Forums André-Naud

Interbible

Réseau Culture et foi

Témoins : le site de la culture chrétienne interconfessionnelle

 

Des livres

Au coeur du mondeAu cœur du monde de Joan Chittister (Bellarmin, 2006)

Rédigé par une religieuse américaine engagée dans les grands combats de notre époque, cet ouvrage se présente comme un appel à l’examen de conscience adressé à l’Amérique et, par tant, à tous les Nord-Américains. Joan Chittister cultive avec bonheur l’art de dire en mots d’aujourd’hui les réalités de la foi. De ses propos courageux, jamais banals, se dégage une vision de la vie et du monde profondément évangélique, et en soi subversive. Elle invite à un changement radical de la manière de vivre non seulement dans la société mais dans l’Église. « Suivre le Christ, écrit-elle, c’est entreprendre de façonner un monde dans lequel les normes selon les quelles nous avons été formées deviennent, nous le voyons trop souvent, les normes qu’il nous faut dépasser. Le drapeau et la patrie, le profit et le pouvoir, le chauvinisme et le sexisme, le cléricalisme et l’autoritarisme pratiqués au nom du Christ ne sont pas des vertus chrétiennes, quel que soit le système qui s’en sert pour se justifier. » Ce livre se présente comme un traité de spiritualité pour les hommes et les femmes du XXIe siècle.

 

Dieu que jaime webCe Dieu que j’aime de Christine Pedotti (Médiaspaul, 2012)

« Depuis toujours, j’ai le sens de Dieu. Est-ce un don? Je ne puis que constater que très tôt dans mon histoire s’est enraciné un sentiment de confiance en la vie qui ne m’a plus quitté. J’ai connu Dieu avec le lait maternel. Dans ma vie, il y a Dieu, Dieu et moi, moi et Dieu dans une sorte de conversation dont les psaumes et l’Évangile sont l’abécédaire…

Pour la première fois, Christine Pedotti met bas les masques et évoque, avec pudeur, comme une femme amoureuse, le Dieu auquel elle croit et qui la fait vivre. La débatteuse volontiers polémiste, cofondatrice de la Conférence catholique des baptisé(e)s francophones et du Comité de la jupe, révèle ici un credo personnel attachant. Le formidable témoignage d’une chrétienne dont le zèle pour une Église qui bouge avec et dans le monde s’enracine dans une foi forte et intime au Christ. » (4e de couverture)

Christine Pedotti, écrivaine, éditrice, a récemment publié La bataille du Vatican (Plon) qui raconte – presque comme un roman! – l’épopée de Vatican II.

 

Confidences de prisonniers de père Jean (Novalis, 2012)

Depuis sont arrivée à la prison de Bordeaux, le 31 janvier 1969, le père Jean (André Patry) a entretenu une imposante correspondance avec des personnes prévenues (en attente de procès) et détenues entre les murs d’une des prisons les plus dures au pays. Ces milliers de lettres sont autant de témoignages précieux sur les joies, la détresse, la foi et l’amour qui habitent ces hommes incarcérés.

Poèmes, demandes d’aide, chansons ou prières, les lettres qui sont présentées ici lève le voile sur leur vie quotidienne. S’y découvrent le regard qu’ils portent et la relation qu’ils entretiennent avec la liberté, la justice, la vérité, la religion. Autant de confidences qui nous donnent accès à leurs blessures intérieures, leurs regrets, leurs espoirs.

 

 

Dieu aime femmes webDieu aime-t-il les femmes? d’Anne Soupa (Médiaspaul, 2012)

« Depuis que cette question bizarre m’a été posée par un ami, je tourne autour. D’abord je souris. Quel charme de jouer à ce que Dieu soit amoureux de toutes les femmes et aussi de moi, une femme… Passé ce doux frisson, la formule m’a révélé de plus énigmatiques facettes. En effet, elle implique d’abord que Dieu existe. J’assume! Elle suppose aussi que nous soyons capables de connaître cet amour à travers les multiples visages – hommes et femmes – que Dieu peut prendre. Enfin, elle implique que cet amour soit à l’œuvre dans l’Église du Christ. Et là, il me faut bien reconnaître que mon Église n’aime pas les femmes comme Dieu les aime. Pourquoi? »

Anne Soupa nous offre ici une incursion passionnante dans la Bible, dans l’histoire de l’Église. Elle tente de comprendre pourquoi la question des femmes se pose aujourd’hui de manière urgente dans l’Église. « Nous avons un besoin urgent de savoir ce que Dieu pense des êtres humains de sexe masculin, des êtres humains de sexe féminin, et de leur différence. J’ai donc décidé de répondre à mon ami! » Anne Soupa est bibliste. Elle a été rédactrice en chef des revues Fêtes & Saisons et Biblia. Elle a fondé Le comité de la jupe, puis La conférence catholique des baptisé(e)s francophones pour défendre la dignité des femmes et promouvoir une meilleure écoute des baptisés – hommes et femmes – dans l’Église catholique. (4e de couverture)

 

Dieu YahwehDieu, Yahweh, Allah, Shiva : l’inévitable dialogue de Raimon Pannikar (Le Relié, 2003)

« À quatre-vingt quatre ans, le philosophe et théologien Raimon Pannikar livre, dans ce bref ouvrage, l’expérience et la réflexion de toute une vie : l’inévitable rencontre des cultures et des religions ne peut être fertile que si elle est fondée sur un véritable dialogue. Pour y parvenir, il faut abandonner son ego, dialectique, et réunir les qualités indispensables que l’auteur détaille avec précision. Le dialogue religieux n’est pas seulement un impératif social, un devoir historique; il est la conscience que pour être nous-mêmes, pour être, nous devons entrer en résonance avec la terre sous nos pieds, les humains à nos côtés et le ciel au-dessus de nous. Ce texte précieux nous offre des clés pour y parvenir. » (4e de couverture)

Raimon Pannikar, né en 1918 de père hindou et de mère catholique, a publié une cinquantaine d’ouvrages dont Éloge du simple, Une christophanie pour notre temps, L’Expérience de Dieu.

 

 

 

En quête de sens. Sur les traces du Dieu cosmique de Jean Proulx (Le Jour éditeur, 2011)

Réconciliant science, philosophie et spiritualité, cet ouvrage propose une vision du Divin qui transcende les représentations religieuses traditionnelles. L’existence du Dieu cosmique se révèle dans l’harmonie du cosmos, dans les créations de la vie, dans la grandeur de l’esprit humain, dans la profondeur des détresses et des enchantements. Tous ces signes de sens et de beauté sont autant d’invitations à éveiller sa conscience, à développer ses talents d’artiste de la vie et à se forger artisan de la beauté du monde. Voici un livre qui s’aventure bien au-delà des apparences pour ouvrir la voie d’une spiritualité nouvelle. « Jean Proulx nous convie ici à une sérieuse quête de sens, à une lecture attentive de la pensée de Dieu écrite dans l’univers et à une marche éveillée dans des chemins de beauté. » (Jacques Languirand) De plus, quatre illustrations originales (des mandalas) de notre secrétaire de rédaction illustrent chaque partie de ce livre, dont un d’ailleurs a été utilisé en couverture! Une entrevue avec l’auteur de ce livre est déjà parue dans le numéro du 14 mars 2007 (vol. 2 no 11) de notre webzine. À relire!

 

Entretouteslesfemmes2Entre toutes les femmes de Mannick et Gabriel Ringlet (Desclés de Brouwer, 2011)

Elle chante et il écrit. Il est prêtre et elle est femme. Mais rien n’annonçait cette rencontre inédite où Mannick et Gabriel Ringlet vont faire conversation autour de la chanson. Et de la femme! Ils n’imaginaient surtout pas que leurs entretiens allaient les conduire aussi loin dans la confidence et aussi près dans l’actualité. Car qu’il s’agisse d’aimer, de naître et de mourir, du célibat des prêtres, de l’ordination des femmes, du scandale de la pédophilie ou de l’enfermement des petites filles d’Afghanistan… les auteurs entrent dans le vif du débat en s’y impliquant personnellement. Mannick est auteur-compositrice et interprète d’un répertoire de près de mille chansons. Gabriel Ringlet a été vice-recteur de l’Université catholique de Louvain. Prêtre et écrivain.

 

 

 

hildegardedumoulin2Hildegarde de Bingen Prophète et docteure pour le troisième millénaire de Pierre Dumoulin (Éditions des Béatitudes, 2012)

« Proclamée Docteure de l’Église le 7 octobre 2012, Hildegarde de Bingen (1098-1179) est la quatrième femme gratifiée de ce titre depuis l’origine du christianisme. Mondialement connue pour ses œuvres musicales, ses enluminures, sa connaissance des plantes médicinales […], cette abbesse bénédictine est avant tout une maîtresse spirituelle divinement inspirée. Ce livre aborde le thème peu étudié de son apport théologique […]. Hildegarde élabore une anthropologie novatrice, veut guider les âmes et régénérer l’esprit. Son génie est de proposer une conception intégrale de la personne : « Le corps est l’atelier de l’âme où l’esprit vient faire ses gammes. » Ses trois livres de visions nous introduisent dans une sagesse chrétienne. Le premier indique la voie, le deuxième donne les moyens, le troisième décrit le but à atteindre : une harmonie de l’univers renouvelée grâce à la transformation intérieure de l’homme. Toute la richesse de l’Occident chrétien est ici synthétisée. C’est afin de découvrir la pleine maturité de la spiritualité d’Hildegarde et son génie que Pierre Dumoulin, latiniste, nous fait découvrir de larges extraits de ses écrits qu’il a lui-même traduits et remis au goût du jour. Il révèle tout d’abord le caractère prophétique d’une personnalité qui a marqué son siècle et qui reste très actuelle. » (4e de couverture)

 

hildegardofbingenHildegard of Bingen A saint for our times Unleashing her power in the 21st century de Matthew Fox (Namaste, 2012)

« Il a fallu passer du 12e siècle à nos jours pour qu’Hildegarde soit reconnue Docteure de l’Église catholique romaine (le 7 octobre 2012). Pourtant, ce livre montre à quel point les enseignements et les avertissements d’Hildegarde sont encore vivants. Elle dénonçait les injustices de son temps, et nous pouvons constater que ces mêmes injustices, décuplées, existent toujours aujourd’hui. Elle nous met en garde contre les conséquences de la maltraitance et de la marginalisation des femmes, l’oppression des pauvres et des faibles, la destruction de l’environnement et les dangers d’un système patriarcal sauvage. En exigeant la réforme des institutions et des structures sociales, Hildegarde nous enjoint de vivre en intégrité avec les principes que nous faisons nôtres. Elle de mande aux dirigeants d’utiliser sagement leur influence. Hildegarde nous montre aussi comment nous devons apporter la lumière dans les endroits sombres de nos vies, et ainsi de notre monde. Elle nous presse de « nous rendre utiles », de nourrir la nature, de prendre parole contre l’injustice partout où elle est. Mais elle nous rappelle aussi de chanter, de danser, d’être créatifs et de célébrer la vie. » (traduction de la 4e de couverture; malheureusement en anglais seulement)

 

Jonas, le prophète de l’environnement de David Fines (Novalis, 2011)

« De plus en plus de membres des Églises chrétiennes, toutes confessions confondues, sont préoccupés, voire inquiets, de la détérioration des milieux naturels. Ils se sentent interpellés par les questions de protection de l’environnement. En même temps, plusieurs paroisses sont déjà engagées collectivement dans la course écologique et ont déjà commencé à modifier leurs comportements. Cet ouvrage s’adresse aux uns et aux autres.

« Par une étude attentive des aventures quelque peu rocambolesques du prophète Jonas, David Fines propose un rafraîchissant message d’espérance : il nous amène à trouver dans ce récit biblique une interpellation directe quant à la crise écologique. Comme Jonas l’a fait à une autre époque, l’auteur montre qu’il est possible de jouer un rôle efficace d’éveilleur de conscience, appelant à un changement de comportements devant les colossales perturbations environnementales qui nous touchent, pour devenir à notre tour des prophètes de l’environnement ». (4e de couverture)

 

Foi et sensLa foi et le sens d’Henri Boulad (Médiaspaul, 2014)

La foi chrétienne a-t-elle encore un sens aujourd’hui? Pour beaucoup, elle est devenue une pièce de musée à laquelle ils demeurent plus ou moins attachés ou qu’ils rejettent. Mais un Dieu qu’on peut rejeter est-il le vrai Dieu? Le vrai Dieu, nous dit Henri Boulad avec la passion qu’on lui connaît, fait partie de notre être, nous colle à la peau, est la source de notre existence. La vraie foi est par nature vivante, jaillissante. Elle ne se saisit que de l’intérieur, ne s’éclaire et ne se justifie que dans un vécu. Il faut en quelque sorte sauter dedans. On trouve alors l’évidence recherchée dans l’expérience qu’on en fait. À l’heure de la nouvelle évangélisation, voici quatre conférences décapantes qui renouvellent brillamment la foi chrétienne, nous la faisant à nouveau goûter dans toute sa saveur et dans son éternelle actualité.

Éducateur, conférencier, professeur de théologie, Henri Boulad, s.j., a été directeur de Caritas-Égypte et vice-président de Caritas-Internationalis pour le monde arabe. Il est officier et commandeur de l’Ordre national du mérite de France. Il a publié de nombreux ouvrages dans une quinzaine de langues. Médiaspaul, 2014.

 

Ame du mondeL’Âme du monde de Frédéric Lenoir (NiL, 2012)

« Quelle force mystérieuse a poussé sept sages – un lama tibétain, un moine chrétien américain, une mystique indienne, un kabbaliste israélien, une philosophe néerlandaise, un maître soufi africain, une chamane de Mongolie, un maître taoïste chinois – à se réunir à Toulanka, monastère perdu du Tibet?

Pressentant l’imminence d’un cataclysme planétaire, ils sont venus transmettre à Tenzin et à Natina, deux jeunes adolescents, les clés fondamentales de la sagesse. Au-delà des divergences culturelles et historiques de leurs traditions respectives, leur message philosophique et spirituel répond aux questions cruciales que se pose tout être humain : pourquoi suis-je sur terre? Comment réussir ma vie et être heureux? Comment harmoniser les exigences de mon corps et celles de mon esprit? Comment apprendre à me connaître et à réaliser mon potentiel créatif? Comment passer de la peur à l’amour et contribuer à la transformation du monde? Loin des croyances dogmatiques, ils ouvrent le chemin simple et concret d’un humanisme spirituel qui aide à vivre. » (4e de couverture)

À la suite de son Petit traité de vie intérieure, Frédéric Lenoir transmet ses connaissances philosophiques et spirituelles à travers un conte initiatique lumineux qui touche le cœur autant que l’intelligence.

 

La pensée enchaînée. Comment les droites laïque et religieuse se sont emparées de l’Amérique de Susan George (Fayard, 2007)

« Voici une enquête remarquable et souvent terrifiante au cœur de la société américaine. Selon Susan George, la prise de pouvoir par la droite aux États-Unis ne se réduit pas à la présence de George W. Bush à la Maison Blanche et ne se terminera pas forcément quand il n’y sera plus. Elle est la conséquence d’une « longue marche à travers les institutions » qui dure depuis des décennies. Tandis que la gauche restait dans la désorganisation et l’angélisme, la droite s’emparait avec méthode et détermination de positions stratégiques dans tous les domaines de la vie sociale. Ce début de XXIe siècle made in USA voit le règne d’un libéralisme économique exacerbé mettant au ban les valeurs de progrès issues des Lumières et marginalisant les questions environnementales. Il est aussi marqué par un ordre moral mesquin, le refus de l’évolutionnisme et le fondamentalisme religieux. On rencontre ici des personnages souvent méconnus dont le rôle dans la diffusion de cette pensée est déterminant. On pénètre également les rouages parfaitement huilés d’un système incarné dans des lobbies, des fondations, des associations, des partis politiques, des mouvements religieux, qui ne touche pas que l’Amérique… » Susan George, politologue, a été vice-présidente de l’ATTAC pendant 6 ans.

 

La source des paroles de Jésus d’André Myre (Novalis, 2011)

Les évangélistes Matthieu et Luc, en plus d’avoir accès à l’évangile de Marc pour rédiger leur texte, ont eu à leur disposition un autre document : la Source Q. Cette source aurait conservé les lignes de force de la pensée du Nazaréen. Il s’agit d’un écrit bien structuré, avec une pensée originale et unifiée, un vocabulaire cohérent et un mouvement de fond impressionnant.

Bibliste réputé et reconnu, auteur de plusieurs livres pertinents et percutants dont Pour l’avenir du monde, André Myre a enseigné à la Faculté de théologie de l’Université de Montréal de 1970 à 1997.

 

 

 

Le petit Maître d’Alain M. Bergeron et Leanne Franson, illustratrice (Bayard, 2010)

« L’histoire de la Nativité a déjà été racontée de mille manières. Pourtant, qui s’est soucié du point de vue de l’âne et du bœuf? D’où viennent ces braves bêtes? Quelle a été leur vie? Pourquoi sont-ils présents dans la crèche? Que pensent-ils de leur nouvelle mission auprès du petit être qui vient de naître devant eux? Pourquoi sont-ils si heureux de partager la vie de ce petit Maître? Par une sombre nuit d’hiver, un âne et un bœuf décident de quitter leur vie de misère auprès d’un mauvais maître qui les bat. Ils ne savent pas ce qui les attend, le froid et la faim sûrement, peut-être la mort… Mais ils sont prêts à tout pour en finir avec les mauvais traitements, pour terminer leur vie avec un peu de dignité. Or cette nuit n’est pas comme les autres, elle est magique, c’est la nuit de Noël. Alors, par une nuit soudain beaucoup plus douce, les deux bêtes trouvent refuge et sens à leur vie auprès d’un nouveau petit Maître. » Un excellent cadeau de Noël pour les enfants et… les grands.

 

Le pouvoir ou la vie. Repenser les enjeux de notre temps de Jean Bédard (Fides, 2008)

« S’il y a une menace qui pèse sur l’humanité, elle ne vient pas en premier lieu du réchauffement bien réel de la planète ni de la mondialisation; elle vient de la manière dont nous exerçons le pouvoir. C’est ce que Jean Bédard démontre de façon convaincante dans cet ouvrage courageux qui sort des sentiers battus. Le pouvoir ne peut plus être assumé comme il l’est depuis des milliers d’années, il ne peut plus être le règne de la force, il doit devenir le moyen d’un projet viable pour l’humanité. L’intérêt de ce livre est de révéler une lumière et de tracer un chemin pour le futur, une sortie heureuse à même la mécanique qui nous emprisonne. La transition sollicite un saut de conscience qui s’annonce déjà et nous éclaire sur des actes de liberté à réaliser dès maintenant, collectivement certes, mais individuellement avant tout. » (4e de couverture)

 

 

Les femmes dans la vie de Jésus. Des confidences à haute voix de Charlotte Plante (Publié à compte d’auteure, 2012)

« Ces femmes se présentent souffrant, certes, de leurs aliénations, mais aussi libres, courageuses, entêtées, fidèles. Un grand nombre d’entre elles, en effet, sont fidèles, jusqu’au tombeau vide et jusqu’à devenir responsables de la transmission de l’Évangile. Des lignes de force évangéliques, souvent trop oubliées, pour une fécondité de la vie dans le temps présent. Ce sont ces voix de femmes, chacune accordée à celle de Jésus, auxquelles je prête ma propre voix. Ce sont ces femmes que je mets en scène. Qu’elles puissent inspirer, de nouvelle manière, l’écoute, la méditation, la prière et l’action. » (4e de couverture)

Charlotte Plante a fait des études en psychopédagogie, en théologie et en administration publique. Elle a fait carrière dans le domaine de l’éducation, occupant, en alternance, diverses responsabilités en pastorale et dans les institutions d’enseignement.

Note : Le livre est disponible dans les librairies suivantes : Archambault, La Liberté (Québec), Librairie Générale Française, Médiaspaul, Paulines, Renaud-Bray. Pour se procurer le livre, on peut aussi joindre l’auteure à : charlotte.plante@gmail.com

 

Les pages vertes de la Bible de David Fines et Norman Lévesque (Novalis, 2011)

« La protection de l’environnement est certes l’affaire des communautés chrétiennes. Elle est un appel que Dieu lance impérieusement à toutes les Églises. Si celles-ci n’y répondent pas, personne ne le fera à leur place; si elles ne montrent pas le chemin spirituel de la protection de la Création, qui le fera? » (4e de couverture)

Le livre Les pages vertes de la Bible de David Fines et Norman Lévesque, deux auteurs qui ont déjà écrit dans nos pages, est un ouvrage incontournable d’une grande pertinence prophétique pour nos communautés chrétiennes et toutes les Églises. Il présente un parcours de 74 réflexions bibliques à caractère écologique pour l’année liturgique. Celles-ci se découpent en trois parties : un passage biblique; ensuite, une réflexion théologique et une actualisation écologique du passage; enfin, des objectifs, des conseils, des trucs pratiques et des actions possibles que l’on peut mettre en œuvre individuellement ou collectivement.

 

Les psaumes écologiques de David Fines (Novalis, 2012)

« On retrouve, dans le livre des Psaumes, des textes poétiques qui expriment toutes les émotions humaines : la joie et la gratitude, l’allégresse et le découragement, l’espérance et la tristesse y trouvent leur place. Un livre de prières, certes, mais aussi un livre qui met des mots sur les sentiments, les rêves et les inquiétudes de tout être humain. Relisant et réécrivant quelques-uns de ces textes en regard de la crise écologique actuelle, David Fines redonne à ces psaumes une dimension contemporaine. Il nous offre, unissant prière et engagement, une ressource précieuse pour la méditation et la réflexion. » (quatrième de couverture)

David Fines est consacré pasteur dans l’Église Unie du Canada, en 1991. Il a été rédacteur en chef de la revue Aujourd’hui Credo et, pour le secteur francophone de l’Église Unie, responsable des communications dans les dossiers des relations œcuméniques et interreligieuses, ainsi que de l’écologie. Il a publié chez Novalis Jonas, prophète de l’environnement (2011), et avec Norman Lévesque, Les pages vertes de la Bible (2011).

 

Lettres a KateriLettres à Kateri de Xavier Gravend-Tirole (Le Jour, 2012)

Xavier et Kateri se sont aimés. Puis, la foi les a séparés. Xavier a décidé de tout quitter pour entrer dans la vie monastique, au sein d’une communauté religieuse pas comme les autres. Kateri, elle, est athée et farouchement critique envers tout ce que représente l’Église. Elle s’explique mal les choix de Xavier et questionne ses convictions. Au fil de leurs échanges, entre le Bas-du-Fleuve et Montréal, Xavier dépeint à Kateri son expérience d’une tradition religieuse moderne et libre, fondée sur l’amour, l’ouverture aux autres et la joie tranquille. Ce roman épistolaire d’une profonde beauté lève le voile sur l’intimité spirituelle qui unit deux êtres et esquisse quelques traits de la vie intérieure qu’ils se partagent. (4e de couverture)

Né à Montréal, Xavier Gravend-Tirole prépare une thèse de doctorat sur le métissage interreligieux en cotutelle avec les universités de Montréal et Lausanne. Il est membre fondateur du Relais Mont-Royal, à Montréal, et membre du mouvement « Christianisme social » en Suisse.

 

 

 Lettres ouvertesLettres ouvertes Correspondance entre un athée et un croyant de C. Barrette et J.-G. St-Arnaud (Médiaspaul, 2013)

Un jour de printemps, Jean-Guy Saint- Arnaud, jésuite bien connu, et Cyrille Barrette, biologiste réputé, amorcent une correspondance sur des questions existentielles qui nous tenaillent tous : d’où venons-nous? Qui sommes-nous? Où allons-nous? L’être humain est-il libre? Qu’est-ce qu’une vie réussie? Au fil des semaines, par le biais de ces questions, chacun défendra avec brio ce qui le passionne et le faire vivre : la foi d’une part, la science de l’autre. Il en résulte des lettres aussi stimulantes par la richesse de leur contenu que par leurs forts contrastes. Plus qu’elles ne donnent des réponses, ces missives à lire lentement et par couples ouvrent l’horizon de la réflexion.

 

 

 

L’utopie de la solidarité au Québec. Contribution de la mouvance sociale chrétienne de Lise Baroni, Michel Beaudin, Céline Beaulieu et alii (Paulines, 2011)

« Au Québec existe une utopie de la solidarité en passe de devenir planétaire. Des groupes engagés socialement inventent des pratiques soucieuses de partager avec d’autres peuples l’accès à la sécurité et aux biens qui s’avèrent nôtres. Cette ouverture sur le monde porte un espoir d’humanisation en faveur des oubliés de la terre, et de salut pour la terre elle-même. Une utopie active qui travaille à déconstruire les agirs destructeurs en fonction d’une réconciliation des humains entre eux et avec le cosmos. Aujourd’hui est donc le temps de l’action. Des groupes progressistes du Québec sont à mettre en place des initiatives novatrices de portée mondiale. Parmi eux, à la suite du Nazaréen, des chrétiennes et des chrétiens engagés participent activement à cette folle mais incontournable utopie. »

 

 

Mais d’où vient la femme de Caïn? Les récits insolites de la Bible de Sébastien Doane (Novalis/Médiaspaul, 2010)

Pour les juifs et les chrétiens, la Bible est un livre sacré, inspiré de Dieu. Pourtant, elle renferme bon nombre de textes surprenants, et même bizarres ou inusités. On y découvre des histoires de polygamie, d’inceste et de jalousie, tout autant que des récits de géants, des descriptions de miracles et de prodiges ou des textes au parfum d’érotisme : comment comprendre le sens de ces récits et leur insertion dans le texte biblique?

Passionné par la Bible, Sébastien Doane commente plus d’une trentaine de ces textes insolites. Favorisant une lecture ludique et accessible de la Bible, il initie avec simplicité à une lecture intelligente des récits anciens et permet de découvrir toute l’actualité de leur message.

 

 

Marguerite Porète. L’inspiration de Maître Eckhart de Jean Bédard (VLB Éditeur, 2012)

« Après avoir livré un éprouvant témoignage dans un procès en hérésie, Guion, secrétaire de l’Inquisition, est rongé par le doute. Lorsqu’il fait la rencontre de Marguerite Porète, mystique chrétienne dont le Libre-Esprit lui vaut d’être pourchassée par les autorités, il est séduit et prend la fuite avec elle. Durant leur cavale sur les routes de France, il découvre et fait sienne la philosophie des béguines, ces insoumises qui font trembler les rois autant que le pape. Hélas, l’étau se resserre autour des rebelles. Consciente qu’elle est devenue un danger pour sa communauté, Marguerite part pour Paris, avec l’espoir de se fondre dans la foule. Mais Guion ne peut se résoudre à l’abandonner… Avec comme toile de fond un XIIIe siècle méconnu, le roman va bien au-delà du récit historique; c’est une profonde réflexion sur la vie, l’amour et la liberté que l’auteur livre ici, dans une écriture dense et exaltée. » (4e de couverture)

Jean Bédard est aussi l’auteur des romans Maître Eckhart (Stock, 1998), Nicolas de Cues (L’Hexagone, 2001) et Comenius ou l’Art sacré de l’éducation (JC Lattès, 2003).

 

Occupy SpiritualityOccupy Spirituality : A Radical Vision for a New Generation d’Adam Bucko et Matthew Fox (North Atlantic Books, 2013. Malheureusement, en anglais seulement.)

Le mouvement Occupy Wall Street et les autres mouvements de protestation à travers le monde manifestent l’émergence d’une nouvelle génération d’activistes qui recherche un enracinement spirituel plus profond dans leur quête de paix et de justice. Dans le livre Occupy Spirituality, les auteurs Matthew Fox, un théologien de 70 ans, et Adam Bucko, un avocat de 37 ans qui se porte à la défense des jeunes sans-abri, explorent une spiritualité radicale, délibérément interreligieuse, des plus pertinentes pour le monde où nous vivons aujourd’hui.

« Le dialogue entre ces deux hommes visionnaires nous arrive comme un vent frais et vivifiant. Il ouvre grand les portes de notre esprit et nous présente ce qui est sûrement le phénomène le plus encourageant de notre temps. Le discernement moral et le courage de ces jeunes activistes du monde entier, qui démasquent les abus mortifères de notre civilisation exténuée, sont lumineux et respectueux. Matthew Fox et Adam Bucko nous aident à entendre ces voix et à saisir la puissance spirituelle qui s’en dégage. » (Joanna Macy, coauteure de Active Hope : How to Face the Mess We’re in without Going Crazy.)

 

Pacem in TerrisPacem in terris – Paix sur Terre : Relecture engagée dans le Québec d’aujourd’hui sous la direction de Gregory Baum (Novalis, 2013)

Pacem in terris, la célèbre encyclique de Jean XXIII sur la justice et la paix, a donné à l’Église catholique une nouvelle compréhension de sa mission dans le monde. Elle a encouragé le dialogue et la coopération entre les catholiques et leurs concitoyens non croyants avec l’intention de réformer la société et de rendre la culture publique plus sensible à la présence des pauvres et des exclus. L’équipe de Pax Christi Montréal a tenu à commémorer le 50e anniversaire de cette encyclique afin de mesurer les éléments pertinents dans le Québec d’aujourd’hui. Quels ont été les changements au cours de ces 50 dernières années? Quels sont les avancées ou les reculs par rapport aux orientations et aux conditions énoncées par Jean XXIII? Les articles de ce recueil offrent des réponses éclairantes et nuancées d’une quinzaine d’auteurs sur les fondements de la société québécoise à l’aune du Pacem in terris. Certains se placent au cœur de l’engagement social en évoquant la détérioration de la situation des ouvriers ou encore la condition de la femme, quand d’autres critiquent la politique du gouvernement Harper en matière d’immigration et la question des Premières Nations. Autant de textes pour promouvoir la justice et la paix que pour découvrir de nouveaux signes des temps. Avec la collaboration de : Michèle Asselin, André Beauchamp, Normand Beaudet, Judith Berlyn, Jacques L. Boucher, Janet Dench, Mary-Ellen Francœur, Jacques Gand-Maison, Claude Lacaille, Gérard Laverdure, Andrée Lévesque, Suzanne Loiselle, Gerry Pascal, Jean-Claude Ravet, Jean-François Roussel.

 

Paysages de guérison de Sharon Moon (Novalis, 2012)

Dans une société de plus en plus pressée et stressée, la méditation apparaît comme un moyen de se reconnecter à ses émotions. Elle entraîne l’esprit et le corps à la relaxation, tout en permettant d’être attentifs à ce qui se passe au plus profond de soi. Ce livre propose un cheminement de visualisation spirituelle pour mieux contrôler les sollicitations de l’existence et emmagasiner des images positives de vitalité. Il offre une nouvelle vision de soi pour se débarrasser des idées négatives et parvenir à un bien-être mental et émotionnel. L’ouvrage bénéficie de l’appui des Ministères en français de l’Église Unie du Canada. Un CD comprenant cinq exercices de visualisation accompagne cet ouvrage.

Sharon Moon a œuvré pendant plus de 25 ans, tant à Ottawa qu’à Montréal, dans des ministères de transformation en qualité de pasteure de l’Église Unie du Canada. Son engagement pastoral et social exprime son intense conviction que justice et spiritualité sont les deux faces d’une même pièce. Comme féministe et militante, la pasteure Moon propose une spiritualité incarnée, fondée sur l’expérience de la guérison, axée sur l’enracinement et l’engagement dans une vie dynamique en réponse aux appels de l’Esprit dans notre monde.

 

Dicot de DieuPetit dictionnaire de Dieu de Jacques Gauthier (Novalis, 2014)

« Si aucun mot ne peut vraiment définir Dieu, est-il raisonnable de lui consacrer un dictionnaire? Non. Cela exige une bonne dose d’humilité et d’inconscience, tant ce projet donne le vertige. Mais le défi vaut la peine d’être relevé, avec l’aide de Dieu, bien sûr. Si les champignons, les fromages, les villes, les vins, les religions, les destinations touristiques, les citations, les noms propres, les symboles, les films, et quoi d’autre encore, ont tous leurs dictionnaires, Dieu peut bien avoir le sien… c’est-à-dire le mien, qui sera donc très personnel. » Attentif au bonheur que suscite l’Autre dans sa vie et dans celle des personnes qu’il rencontre, Jacques Gauthier nous partage avec ferveur un univers de mots, de sens et de vie. Loin d’être un recueil de définitions, ce petit dictionnaire contient plus de six cents entrées pour alimenter la recherche, l’émerveillement et la joie. Autant de portes qui s’ouvrent sur le mystère et l’intériorité.

Jacques Gauthier est poète et essayiste, en plus d’être un conférencier apprécié. Auteur de plus d’une soixantaine d’ouvrages, il a publié en 2013 Dix attitudes intérieures. La spiritualité de Thérèse de Lisieux (Novalis et Les Éditions du Cerf). Il tient un blogue sur son site Web : jacquesgauthier.com. Novalis, 2014.

 

Professeurs d’espérance de Jean Bédard (Typo, 2012)

À la suite de Marguerite Porète, Maître Eckhart fait de la conscience humaine la pierre angulaire de la liberté personnelle et collective. Nicolas de Cues réconcilie la liberté personnelle avec le devoir d’une solidarité sans frontières, qu’elles soient nationales ou religieuses. Comenius, le grand éducateur, voit dans la démocratie universelle le moyen de réconcilier l’être humain avec lui-même et avec la nature. Voilà trois fondateurs de ce qui aurait pu devenir une union de la société civile pour un monde viable. Cependant, pour conserver une maladie, on doit supprimer tous les remèdes; c’est pourquoi on a pris bien soin d’oublier ces trois Professeurs d’espérance et de les enterrer.

Heureusement, l’histoire n’est jamais uniquement la trace d’une chute et d’une impasse, elle est également – et toujours – l’élan vers un changement et une solution. Ainsi, à mesure que la civilisation écologique s’enracine, elle exhume ses précurseurs insolites. C’est à ce mouvement que nous voulons participer par trois romans écrits au passé et à l’imparfait pour dilater les veines de notre avenir.

 

Quand la foi Quand la foi est sociale Analyse de récits de chrétiens engagés d’Alain Thomasset et de Bertrand Cassaigne (Bayard, 2013)

La foi est sociale en son essence même! Relation à Dieu, elle ne se vit pas en dehors des lieux ou les chrétiens sont présents au quotidien : dans l’entreprise, la vie sociale ou politique. Bien plus, ce sont sur les terrains de la vie sociale, dans les rencontres et les épreuves, que le Dieu de Jésus Christ révèle son vrai visage. Ce livre rassemble onze récits. Onze chrétiens d’âges et de sensibilités différents, présents dans le monde social, économique et politique, qui ont répondu à cette double question : « En quoi vos engagements ont-ils enrichi, transformé votre foi? En quoi votre foi a-telle orienté, fortifié votre engagement? » L’analyse de ces récits révèle comment l’unité progressive entre foi et engage ment se fait par la médiation d’une expérience spirituelle personnelle. (4e de couverture)

Alain Thomasset est jésuite, professeur de théologie morale au Centre Sèvres, à Paris. Bertrand Cassaigne est aussi jésuite, membre du Centre de recherche et d’action sociale (CERAS) et rédacteur de la revue Projet.

 

Reconnaître la spiritualité des tout-petits d’Élaine Champagne (Novalis/Lumen Vitae, 2005)

« Après avoir observé méthodiquement des enfants de 3 à 6 ans sur une période de temps suffisamment longue, Élaine Champagne pose la question de savoir s’il y a une spiritualité des tout-petits. Si on entend par là l’expression d’une foi religieuse explicite, rien de ce qu’elle a observé ne lui permet de l’affirmer. Mais sa démarche lui a permis de découvrir et d’approfondir le mode d’être des jeunes enfants. Un mode d’être à la fois sensible, relationnel et existentiel. Un mode d’être qui s’ouvre à la transcendance, voire à la contemplation, conclut-elle. C’est le cœur de la réflexion développée dans cet ouvrage de théologie pratique qui aborde un domaine de recherche presque inexploré. Pour les parents qui souhaitent favoriser l’éveil à la foi de leurs jeunes enfants ou pour les personnes engagées dans une activité pastorale auprès des tout-petits, cet ouvrage ouvre des pistes de réflexion fécondes et donne des repères qui permettent de reconnaître, dans les situations quotidiennes, la spiritualité des enfants de 3 à 6 ans et d’accompagner ces derniers. » (4e de couverture)

 

 

RegardsABRegards critiques sur la consommation d’André Beauchamp (Novalis, 2012)

« André Beauchamp, en observateur avisé du quotidien, prend ici la plume pour jeter un regard sur nos habitudes de consommation et leurs impacts sur la crise écologique. Réfléchissant à haute voix sur notre recherche constante d’avoir et de posséder toujours plus, il s’interroge avec finesse sur les enjeux liés à cette société de consommation à laquelle nous participons. Son analyse ouvre à l’exploration d’autres avenues et choix de vie que celui de vivre pour consommer, et interpelle à une véritable conversion écologique. Théologien et spécialiste de l’environnement, André Beauchamp a développé une solide expertise en matière d’éthique de l’environnement et d’intégration des valeurs. Il a, entre autres, présidé la Commission sur la gestion de l’eau au Québec (2000) et participé à de nombreux travaux de recherche en environnement. Chez Novalis, il a notamment publié L’eau et la terre me parlent d’ailleurs (2009) et Hymnes à la beauté du monde (2012). (4e de couverture)

 

Respirer DieuRespirer Dieu d’Yvon Joseph Moreau (Médiaspaul, 2014)

Le moine est un grand familier de la prière. Dans le silence, au fil des jours, il en apprivoise les riches harmoniques. Il sait qu’elle peut s’exprimer sous de multiples formes. C’est pourquoi les billets de Dom Yvon Joseph Moreau nous proposent différentes façons de prier, avant de s’arrêter à l’une d’elles en particulier : la prière au rythme de notre respiration. Depuis plusieurs siècles et en de nombreuses contrées, on perçoit la richesse symbolique de la respiration et sa valeur comme support pour la prière. Souffle vital, mouvement d’accueil du don de la vie et d’abandon confiant à la Source de vie, elle peut être l’école de prière la plus simple qui soit. Elle nous ouvre naturellement à l’Esprit saint, souffle vivifiant de Dieu. C’est pourquoi on l’appelle souvent « prière du cœur » ou « prière du silence ». Ce petit livre, guide sûr et fraternel sur le chemin de la prière chrétienne, s’adresse à tous et notamment aux nombreux lecteurs qui ont aimé Offrir Dieu.

Moine cistercien, Yvon Joseph Moreau a été abbé de l’abbaye cistercienne d’Oka. Il est aujourd’hui évêque du diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière. Il est l’auteur d’Offrir Dieu.

 

Rompre BoisvertRompre! Le cri des « indignés » de Dominique Boisvert (Écosociété, 2012)

Le fonctionnement du monde repose sur notre consentement, le plus souvent implicite et inconscient. Pourtant, ne serait-il pas temps de ROMPRE? De briser ce consentement et d’agir dès maintenant pour construire cet « autre monde possible »? Voilà ce à quoi nous invite Dominique Boisvert. Après avoir ciblé quelles sont les sources du pouvoir, il démontre comment s’articule notre adhésion (in)volontaire au discours dominant, avec lequel il est impératif de rompre. Argent, vitesse, propriété, guerre, individualisme, compétition, (sur)consommation, travail, technologie… autant de thèmes et d’institutions sur lesquels se penche l’auteur pour explorer de nouveaux rapports au monde. Avec optimisme et détermination, il donne ainsi corps au cri que tentent de faire entendre les « indignés ». Parce que la rupture est aussi la possibilité d’une ouverture.

Dominique Boisvert est membre fondateur du Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV). Avocat de formation, il a travaillé en milieu communautaire dans les domaines de la solidarité internationale, de la défense des droits humains, de la paix et de la nonviolence. Il est l’auteur de L’ABC de la simplicité volontaire (Écosociété, 2005).

 

Theo pratique Y CarrierThéologie pratique de libération au Chili de Salvador Allende Une expérience d’insertion en milieu ouvrier d’Yves Carrier (L’Harmattan, 2013)

Guy Boulanger (OMI) est un ancien missionnaire canadien du Nord du Chili. Il fut vicaire du diocèse d’Antofagasta et, à titre de directeur-fondateur de l’INFOCA (Institut de formation chrétienne d’Antofagasta), il parraina le Mouvement Calama et participa à ses commencements de 1971 à 1973. Maintenant, grâce au travail d’Yves Carrier, il rend publiques l’histoire et la signification de ce mouvement. Jan Caminada, théologien missionnaire ayant une expérience en Indonésie et en Argentine, conçut un projet pastoral se proposant de répondre à la question suivante : comment l’Église peut-elle franchir la distance qui la sépare du monde ouvrier? Elle avait fait plusieurs tentatives pour atteindre cet objectif, mais toutes avaient échoué. L’ouvrier ne se retrouvait pas à l’intérieur des formes de l’Église. Il fallait donc sortir de ces formes pour en concevoir de nouvelles, en partant cette fois du monde ouvrier.

 

 

Autre vie GuillebaudUne autre vie est possible de Jean-Claude Guillebaud (L’iconoclaste, 2012)

« J’aimerais trouver les mots pour dire à quel point m’afflige la désespérance contemporaine. Elle est un gaz toxique que nous respirons chaque jour, sans réfléchir. Or la réalité n’est jamais aussi sombre. Ombres et lumières y sont toujours mêlées. L’espérance n’implique donc ni aveuglement ni sotte crédulité. Elle est lucide, mais têtue. J’y repense chaque matin à l’aube, quand je vois rosir le ciel au-dessus des toits de Paris ou monter la lumière derrière la forêt, chez moi, en Charente… L’espérance a partie liée avec cet infatigable recommencement du matin. Elle vise l’avenir mais se vit aujourd’hui, les yeux ouverts. Avec passion. » (4e de couverture)

Dans cet essai bref et étincelant, Jean- Claude Guillebaud s’insurge contre la désespérance qui habite nos sociétés. Il nous convainc que, décidément, l’avenir a besoin de nous. Ce texte de combat est l’un des plus personnels qu’il ait écrit. « Un texte fort et convaincant. Un appel à la résistance. » (Le Figaro)

 

 

Un même souffle de vie, les béatitudes de Jésus. Le concile Vatican II  de Mgr Paul-Émile Charbonneau (Novalis, 2011)

Qu’est donc la parole des béatitudes si ce n’est l’avènement de temps nouveaux en Jésus qui vient « accomplir » la loi ancienne? Qu’est donc la parole du concile Vatican II si ce n’est l’espérance de temps nouveaux pour l’Église et pour le monde d’aujourd’hui? Cet ouvrage veut relancer le dynamisme et le souffle vivifiant des béatitudes de Jésus; il veut les chanter à pleine voix; il veut faire réentendre les échos qui en sont parvenus jusqu’à Vatican II pour l’inspirer de part en part.

 

 

 

Vers le meilleur de soi de Pierre Angotti (Salvator, 2011)

« Le cheminement spirituel nécessite un double dialogue : d’abord, un dialogue de soi avec soi. Connaître ce qui m’anime, clarifier ce qui m’habite, repérer mes automatismes. Penser que je ne suis que noirceur m’entraîne vers la mélancolie. Et si je suis sans valeur, que puis-je apporter au monde? En ce cas, comment pourrais-je dire que ma vie aura été utile? Comment identifier les chemins qu’il est possible d’emprunter pour en sortir : comment apprendre à croître pas à pas? À découvrir qu’il n’y a pas que cette noirceur en moi? À m’ouvrir à l’amour de moi-même? Cela ne pourra se faire que dans un dialogue avec Dieu. Car le premier dialogue risque de se révéler vain si je n’offre pas ce travail d’intériorité au Tout-Autre. C’est en demandant la grâce du pardon, de la douceur, de la compassion que je peux devenir, à mon tour, une petite étoile pour les autres. C’est en écoutant la Parole de Dieu que je peux m’ouvrir à la Vie. La parole biblique aide à nous mettre ou à nous remettre debout. Pierre Angotti, passionné par le développement de l’être humain, a consacré trente années de sa vie à la croissance des personnes dans l’entreprise et les organisations publiques. Après s’être formé à diverses approches en sciences humaines, il se spécialise en ennéagramme, une approche très ancienne de connaissance de l’homme. » (4e de couverture)

 

Livre VigneaultVigneault Un pays intérieur de Pierre Maisonneuve (Novalis, 2012)

Certaines chansons de Gilles Vigneault témoignent d’une quête spirituelle profonde. Intrigué, le journaliste Pierre Maisonneuve l’a rencontré pendant plusieurs heures afin de comprendre comment ce dernier avait, dans la tourmente du dernier demi-siècle, gardé en lui la foi héritée de ceux et celles qui l’ont précédé. En résulte un dialogue surprenant, dans lequel le grand poète nous révèle avec franchise et pudeur le pays intérieur qui l’habite. Fidèle à ceux qui l’ont précédé, à ceux qui l’ont instruit, Vigneault ne renie rien de son passé, il assume son présent et anticipe son avenir. Il décrit et nous dévoile les principales étapes de son existence : vie simple à Natashquan, univers culturel exceptionnel de son alma mater à Rimouski, découverte de Québec et ensuite du monde. Il conserve intactes des valeurs acquises aux jours de la grande noirceur, comme on a baptisé l’avant-Révolution tranquille québécoise. Gilles Vigneault poursuit sa longue marche sur les chemins de pied tracés par les anciens.

 

Vivre sans savoir. Invitation au dialogue entre croyants et non-croyants  d’Yves St-Arnaud (Fides, 2012)

Dans la société pluraliste d’aujourd’hui, les occasions de rencontres entre croyants et non-croyants sont nombreuses. Parfois pour se battre et parfois pour œuvrer à des tâches communes dont dépend la progression de l’humanité. Confiant que la guerre ne pourra durer indéfiniment, Yves St-Arnaud invite ses lecteurs à préparer un dialogue d’après-guerre. En écho à son crédo athée – Je crois sans Dieu (Fides, 2010) –, l’auteur a vécu avec plusieurs interlocuteurs ce que l’un d’eux a qualifié de « compagnonnage des pensées ». Les échecs et les succès de cette expérience l’ont convaincu qu’un dialogue entre croyants et non-croyants est difficile mais possible. Après avoir établi quelques conditions préalables, il propose des balises qui se sont avérées propices au dialogue. Son carton d’invitation contient cette phrase qui donne la clé de son essai : « Apportez vos convictions ». […] Lorsqu’on se questionne sur l’origine de tout, sur le sens de la vie et de la mort, il faut accepter de vivre sans savoir. Rejetant toute prétention de fonder une spiritualité uniquement sur la raison ou sur ce que l’on ressent, il invite ses interlocuteurs athées et croyants à soumettre leur position à la pensée critique sans jamais cesser de trouver dans la résonance psychoaffective un fondement de leur credo.

 

Des magazines

Le ForumBulletin Le Forum – Bulletin du réseau des Forums André-Naud

Le bulletin du Réseau des Forums André-Naud est une brochure publiée 3 ou 4 fois par année. Elle est, depuis les débuts du réseau des Forums André-Naud, un moyen privilégié dans la poursuite de nos objectifs de formation et de réflexion permanentes, de prise de parole et de soutien mutuel. Elle est donnée aux membres et sympathisants en règle et distribuée dans le public à un coût déterminé annuellement par l’équipe nationale.

Le comité de rédaction est constitué de 3 membres du Réseau des Forums André-Naud proposés par l’équipe nationale. Ces 3 membres sont appuyés par un réseau identifié d’informateurs et d’informatrices provenant de toutes les équipes locales. Pour en connaître davantage sur la revue et savoir comment vous abonner, consultez : http://forum-andre-naud.qc.ca/

 

.

OecuménismeRevue Œcuménisme Promouvoir le dialogue et l’unité

La revue Œcuménisme est  une revue trimestrielle publiée par le Centre canadien d’œcuménisme au service de l’unité chrétienne et du rapprochement interreligieux. Tout en gardant le titre Œcuménisme, cette revue fait la distinction entre les relations œcuméniques (inter-Églises) et les relations interreligieuses, vu la différence entre leurs objectifs respectifs. Depuis 2013, la revue a adopté un nouveau format plus dynamique, plus coloré, tout aussi instructif. Êtes-vous abonné? Pour en connaître davantage sur la revue et savoir comment vous abonner, consultez : www.oikoumene.ca/fr/collections/publications

 

 

 

 

Layout 1Revue Relations  – Pour qui veut une société juste

La revue Relations est publiée par le Centre justice et foi, un centre d’analyse sociale progressiste fondé et soutenu par les Jésuites du Québec. Depuis 70 ans, Relations œuvre à la promotion d’une société juste et solidaire en prenant parti pour les exclus et les plus démunis. Libre et indépendante, elle pose un regard critique sur les enjeux sociaux, économiques, politiques et religieux de notre époque. Pour en connaître davantage sur la revue et savoir comment vous abonner, consultez : http://www.cjf.qc.ca/fr/relations/