Que pensez-vous de Sentiersdefoi.info?

En mai et juin dernier, le webzine Sentiersdefoi.info réalisait un sondage auprès de son lectorat qui compte près de 1 200 abonnés. Nous avons reçu 125 réponses, un bon taux de réponse pour un sondage (10,5 %). Nous vous en offrons ici un aperçu.

Avant de vous présenter les motifs de satisfaction de nos lecteurs et lectrices, voici quelques statistiques intéressantes :

• 71,9 % des lecteurs et lectrices lisent chaque numéro du webzine, et 58,5 % en lisent tous les articles, ce qui est une très bonne proportion.

• Parmi les rubriques lues les plus souvent, aucune ne se démarque spécialement. Toutes les rubriques semblent appréciées à part égale.

• Au sujet du contenu des articles, les lectrices et lecteurs sont plutôt satisfaits ou très satisfaits dans une proportion de 86,4 %. Exactement le même taux en ce qui a trait à la pertinence du webzine! Et quand on aborde la question de la qualité du journal, ils sont satisfaits ou très satisfaits dans une mesure de 88,8 %.

• Parmi tous les lecteurs et lectrices, 55,2 % sont abonnés à Facebook, mais seulement 12,8 % sont abonnés à la page Facebook de notre webzine.

• Quelque 4,8 % de notre lectorat est âgé de 30 à 39 ans, 7,2 % de 40 à 49 ans. 17,6 % de 50 à 59 ans, 28 % de 60 à 69 ans, 33,6 % de 70 à 79 ans et 8,8 % de 80 ans et plus. On peut observer une légère augmentation du lectorat plus jeune depuis le sondage précédent (2011).

• Le lectorat du webzine est catholique à 94,4 %, protestant à 2,4 %, d’autre confession à 1,6 % et d’aucune confession à 1,6 %. Constat : il y a encore du travail à faire pour avoir une véritable représentation œcuménique.

• Quelque 75,8 % de nos lectrices et lecteurs sont laïques et 24,2 % sont prêtres, pasteurs, pasteures, religieux ou religieuses.

• Enfin, notre webzine semble s’adresser davantage à des lecteurs et des lectrices de formation universitaire : 40,8 % ont un diplôme de premier cycle universitaire, 34,4 % de deuxième cycle universitaire et 16 % de troisième cycle universitaire ou postuniversitaire. Quelque 8,8 % seulement de notre lectorat a un niveau scolaire moindre.

Pourquoi lisez-vous SDF?

• Il a un côté humain qu’on ne retrouve pas ailleurs.

• On y trouve divers témoins percutants et signifiants.

• J’aime réfléchir au sens de la vie et j’aime connaître les expériences de personnes engagées socialement.

• Je peux voir comment la foi et le message évangélique sont actualisés et vécus.

• La publication nous fait sortir des sentiers battus, nous permet de découvrir des figures d’ici qui vivent leur foi de manière non conventionnelle et qui nous interpellent.

• Ça me réjouit de « voir l’engagement chrétien » manifesté. Je suis épatée par ces témoins du Christ.

• J’apprécie la pertinence des réflexions fondées dans l’incarnation de notre foi et la remise en question des structures « lourdes » de l’Église qui remettent à l’avant-plan le parti pris pour les pauvres. C’est une bouffée d’air frais pour ma vie spirituelle!

• La qualité des articles. Le sens critique et éthique.

• Une prise de parole de chrétiens progressistes.

• Il me permet d’actualiser ma manière de vivre le message de Jésus dans le concret et de me remettre en question sur ma manière d’aimer l’autre.

• Son actualité. Je n’y trouve pas de ronron clérical ou moralisateur. C’est un regard de foi sur notre époque.

• J’aime la vision progressiste de l’Église qui s’en dégage… ça fait du bien!

• Pour sa liberté d’expression et sa capacité de remettre l’institution catholique en question.

• L’authenticité des partages. Rien à perdre, rien à gagner, sauf le bonheur de partager et d’être lu.

• Son ouverture sur d’autres possibles, sur des initiatives originales, ses analyses.

• Il ouvre de nouvelles perspectives dans la tradition chrétienne.

• Le regard différent qu’il apporte sur l’actualité. Ses sujets hors des sentiers qui nous ouvrent de nouveaux horizons.

• C’est la fraîcheur et l’authenticité des gens qui sont en contact avec le terrain, et pas dans une tour d’ivoire.

• À cause des nouvelles avenues empruntées, des réflexions et des témoignages partagés, des enjeux sociaux et ecclésiaux explorés comme le numéro 139 (communauté de base des Chemins et la lettre au pape François par le Parvis de Québec en actualité).

• Autonomie intellectuelle. Qualité théologique. Absence de parrainage venant de structures officielles d’Église, tout en gardant un ton de respect, mais toujours en voulant repenser et réformer.

• Les 5 rubriques sont vraiment très bien agencées. Le choix des auteurs et collaborateurs est très judicieux. Leurs réflexions m’invitent à une lecture ouverte sur la réalité du monde actuel.

• Des témoignages, oui. Mais surtout des analyses ou réflexions qui tirent ma foi et mon espérance par en avant… À mon âge, je n’ai plus le temps de reculer.

• J’y trouve un regard sur l’humain (et les humains bien concrets, hommes et femmes et en société) dans son lien vivant avec le dynamisme d’une foi en Jésus Christ!

• Les sujets sont variés, intéressants, bien menés et ils permettent une excellente réflexion critique. Tous les sujets sont précieux et j’utilise certains d’entre eux dans mon cours éthique et culture religieuse.

• Pour mon travail (agente de pastorale), pour ressourcer les catéchèses.

• L’authenticité et l’engagement auprès des personnes les plus vulnérables.

• Des réflexions sur une théologie contextuelle, arrimer culture et foi, engagement social et vision spirituelle.

• Je cherche des réflexions qui ne me fassent pas désespérer de mon Église.

• Certains de vos articles m’intéressent plus particulièrement, car vous êtes en marge d’autres revues. Vous apportez un autre son de cloches en dehors des sentiers battus.

• Pour approfondir ma foi et en faire une foi d’adulte.

• C’est une nourriture de foi contemporaine, qui répond bien à ma soif d’une spiritualité adaptée à notre monde d’aujourd’hui, que je ne retrouve pas dans nos églises.

• Il est unique à présenter des projets neufs et alternatifs. Il est inspirant à bien des égards.

• L’ouverture d’esprit du webzine, sa capacité de traiter les sujets de façon non traditionnelle tout en restant fidèle à l’esprit évangélique.

• Contenu intéressant en lien avec l’Évangile et les contextes social et ecclésial. Les articles sont bien écrits, dans un langage simple et ne sont pas trop longs.

Bref, nous réalisons donc que nous sommes très appréciés par notre lectorat. Le webzine avec son approche originale des « sentiers de foi » est pertinent, ressourçant, stimulant pour le développement d’une foi adulte, communautaire, intelligente et engagée socialement. Depuis 10 ans, nous rendons compte de la vivacité de la foi chrétienne en terre du Québec; elle prend de nouveaux visages, ouvre de nouveaux chantiers, invente de nouvelles couleurs, trace de nouveaux chemins dans notre monde complexe, toujours dans le Souffle du même Esprit.

L’équipe de SDF

Note

Certains mots reviennent très souvent pour exprimer la satisfaction des lecteurs et lectrices : diversité et originalité (23), actualité des sujets (21), personnes de foi engagées dans la société (19), ressourcement et approfondissement de ma foi (17), liens foi-société (9), liberté d’expression et autonomie intellectuelle (6).

Mots clés :
, ,