Pour aller plus loin ou pour satisfaire votre curiosité

Des activités diverses et des ressources pertinentes.

[ Participer ]

Journée mondiale de lutte contre le sida
1er décembre

Le 1er décembre est la journée consacrée à la lutte contre le sida dans le monde. Cette terrible maladie continue de faire des victimes malgré les progrès scientifiques. Ces progrès donnent l’illusion, surtout chez les jeunes, que le sida n’est pas si grave, qu’il se soigne. Mais la médecine ne guérit pas encore le sida. Et vivre avec les effets secondaires des médicaments, comme la lipodystrophie, est tout un défi. La paroisse Saint-Pierre-Apôtre – et les organismes impliqués dans la cause du VIH-sida – souligneront l’événement lors de la célébration eucharistique qui sera télédiffusée en direct à Radio-Canada, le dimanche 2 décembre prochain à 10 h.

L’ACAT est en campagne de recrutement
Devenez membre

La torture comme l’esclavage existent encore dans plus de la moitié des pays du monde, dont 192 sont représentés à l’ONU. Les gouvernements de ces pays brisent délibérément leurs citoyens, surtout ceux qui dénoncent les injustices et défendent les droits humains, et ceux qui les appuient, afin de se maintenir au pouvoir. Plusieurs organisations internationales s’occupent de la défense des droits humains. L’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture), un organisme œcuménique, cible essentiellement la lutte contre la torture. Son action s’appuie sur la parole de Dieu et la Charte des droits de l’Homme. Jésus n’est-il pas mort d’avoir subi des tortures? Comme chrétiens, cela nous concerne directement. L’ACAT informe les gens de ces méfaits, puis agit et prie à la fois pour les personnes torturées et les tortionnaires. L’ACAT est née en France en 1974 et existe dans 26 pays. Ici, au Canada, elle compte un peu plus de 300 membres. Ceux-ci s’engagent à prier et à envoyer une lettre, déjà formulée, à un gouvernement, six fois par année. Des centaines de personnes sont ainsi libérées chaque année. Devenez membres pour 30 $ par année. Pour information : 514 890-6169.
www.acatcanada.org

[ Lire ]

Comment je suis redevenu chrétien
de Jean-Claude Guillebaud

« Ma démarche ne participait ni de l’effusion mystique, ni de la nostalgie, ni même de la quête spirituelle, comme on dit maintenant. C’est d’abord la raison qui me guidait. Par elle, je me sentais peu à peu ramené au christianisme. Cette réflexion a d’abord été très périphérique par rapport à la foi, puis les cercles de ma curiosité se sont rapprochés du noyau central, celui de la croyance proprement dite. J’en suis là. Je ne suis pas sûr d’être redevenu un bon chrétien, mais je crois profondément que le message évangélique garde une valeur fondatrice pour les hommes de ce temps. Y compris pour ceux qui ne croient pas en Dieu. Ce qui m’attire vers lui, ce n’est pas une émotivité vague, c’est la conscience de sa fondamentale pertinence. La rétractation d’une telle parole dans l’enclos de l’intimité – se taire! – me semblait absurde. La laïcité véritable, ce n’est pas la peureuse révision à la baisse des points de vue, c’est leur libre expression dans un rapport robuste et apaisé. »
Albin Michel, 2007, 190 p.

Mots clés :
, , , , , ,