Pour aller plus loin ou pour satisfaire votre curiosité

Des activités diverses et des ressources pertinentes.

[ Participer ]

Le cercle de confiance
Une journée de célébration pour vivre l’art de la rencontre

Vous pouvez choisir de briser ces cercles de solitudes que l’histoire a créés entre autochtones et non-autochtones, entre les francophones, les anglophones, les nouveaux immigrants. Venez apporter votre pierre pour un « mieux vivre ensemble » au Québec. La Commission de vérité et réconciliation a été mise en place, sur le modèle sud-africain, à la suite des excuses officielles du gouvernement du Canada devant le scandale des pensionnats indiens, qui a « déculturé » les autochtones pendant plus de 100 ans. Son mandat est de faire mémoire de cette question et surtout de favoriser un processus de réconciliation et de rapprochement entre les différentes communautés.

Le Projet citoyen conçu par Laurent Gagnon et Jean-Noël André pour le territoire du Québec consiste à rassembler des autochtones et des non-autochtones dans une démarche commune, inclusive; à inviter les communautés de toute origine à prendre conscience des différences culturelles; à susciter de véritables occasions de rencontre pour un avenir plus harmonieux pour tous.

Des Cercles de Confiance vont se développer et créer des espaces permanents de rencontre, d’écoute et de dialogue. Cette démarche ne peut se vivre en vase clos, chacun de son côté, mais dans les deux sens et en complémentarité. Trois journées de rassemblement sont prévues. La première à Victoriaville, puis à Montréal, en août 2012, et à Québec, l’hiver prochain.

L’harmonie sociale et la paix se réaliseront concrètement par des changements aux niveaux législatif et politique, et aussi par des changements dans les cœurs, les mentalités et les attitudes des individus et des collectivités.Vous êtes conviés à être acteurs ou actrices de cette journée.

Cette activité est organisée par Espace Art Nature en partenariat avec le Festival de la Paix de Victoriaville, à l’initiative de M. Laurent Gagnon d’Initiatives et Changement Canada et de M. Jean-Noël André d’Espace Art Nature. La rencontre se déroulera sous le parrainage de Dominique Rankin, grand chef héréditaire algonquin; et aura lieu le samedi 17 mars 2012 à Vitoriaville, de 8 h 30 à 16 h 30.

Déroulement de la journée : accueil et ouverture de la journée; cérémonie interreligieuse (avec chants, textes, prières aux esprits des 4 directions); temps de parole avec 5 intervenants de différentes cultures; intervention artistique à partir de témoignages des survivants des pensionnats; pause-dîner par petits groupes; spectacle Les Métamorphoses d’Adalbert; atelier de rencontre en petits groupes; mise en commun des ateliers; perspective : les Cercles de Confiance… Pour information, joignez Espace Art Nature par téléphone au 418 876- 2209 ou par courriel à
jeannoel.andre@espaceartnature.com.
www.espaceartnature.com

[ Lire ]

Vivre sans savoir Invitation au dialogue entre croyants et non-croyants
d’Yves St-Arnaud

Dans la société pluraliste d’aujourd’hui, les occasions de rencontres entre croyants et non-croyants sont nombreuses. Parfois pour se battre et parfois pour œuvrer à des tâches communes dont dépend la progression de l’humanité. Confiant que la guerre ne pourra durer indéfiniment, Yves St-Arnaud invite ses lecteurs à préparer un dialogue d’après-guerre.

En écho à son crédo athée – Je crois sans Dieu (Fides, 2010) –, l’auteur a vécu avec plusieurs interlocuteurs ce que l’un d’eux a qualifié de « compagnonnage des pensées ». Les échecs et les succès de cette expérience l’ont convaincu qu’un dialogue entre croyants et non-croyants est difficile mais possible. Après avoir établi quelques conditions préalables, il propose des balises qui se sont avérées propices au dialogue. Son carton d’invitation contient cette phrase qui donne la clé de son essai : « Apportez vos convictions ». […] Lorsqu’on se questionne sur l’origine de tout, sur le sens de la vie et de la mort, il faut accepter de vivre sans savoir. Rejetant toute prétention de fonder une spiritualité uniquement sur la raison ou sur ce que l’on ressent, il invite ses inter – locuteurs athées et croyants à soumettre leur position à la pensée critique sans jamais cesser de trouver dans la résonance psychoaffective un fondement de leur credo.
Fides, 2012.

Mots clés :
, , , ,