Ordination des femmes : la lutte est relancée

Alors que certains aiment croire qu’il a été mis aux oubliettes, le débat sur l’accès des femmes aux ministères ordonnés dans l’Église catholique a réuni plus de 130 personnes au Centre justice et foi. Premier de deux textes.

Malgré l’injonction romaine de 1994 affirmant que « l’Église n’a en aucune manière le pouvoir de conférer l’ordination sacerdotale à des femmes et que cette position doit être définitivement tenue par tous les fidèles », la question ne semble en rien réglée; elle serait même de retour à l’ordre du jour. Ordination sur le Saint-Laurent, colloques à Ottawa et à Paris, article dans Relations, table ronde à Moncton et au Festival du cinéma de Saint-Séverin, en Beauce, les occasions d’en débattre se sont multipliées au cours des derniers mois. Et il se pourrait bien que le colloque du 27 et 28 octobre dernier, organisé par le Centre justice et foi en collaboration avec le Centre Saint-Pierre, Femmes et Ministères et L’autre Parole, marque la relance de cette lutte pour la reconnaissance et l’égalité.

« C’est une invitation à rompre le silence », affirme Marie-Andrée Roy, professeure à l’UQAM et membre de L’autre Parole. « Une invitation à penser de manière autonome et responsable, poursuit-elle, [alors qu’] on a demandé au peuple de Dieu de se taire et de taire sa pensée critique. »

Réflexions exégétiques, anthropologiques, sociologiques et théologiques, récits d’expériences provenant de différentes confessions chrétiennes et travail en atelier avaient pour but de « réfléchir à cette question sur différents angles » et d’ouvrir « des pistes afin de continuer à porter cet enjeu ensemble » formule Élisabeth Garant du Centre justice et foi. Alors que tous les sondages d’opinion confirment depuis longtemps la faveur populaire, Marie-Thérèse van Lunen Chenu, cofondatrice du mouvement français Femmes & Hommes en Église soutient que « l’Église catholique, qui fut sur certains points en avance par rapport à la société civile pour le respect des femmes, est maintenant non seulement en retard, mais bien plus gravement en contradiction de principe avec la société civile ». Ainsi, non seulement s’agit-il de mettre fin au « sexisme [qui] est encore la règle à la fois dans les mœurs et dans les lois », mais s’y joue la crédibilité de la tradition catholique.

Un enregistrement DVD de l'événement est disponible au Centre justice et foi : www.cjf.qc.ca.

Pour suivre et poursuivre la réflexion : www.culture-et-foi.com/dossiers/ordination_des_femmes/index.htm.

Mots clés :
, , , ,