Naître de nouveau

« Comment un homme peut-il naître, étant vieux? Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître? » (Jean 3, 4) Eh bien moi, Nicodème, voilà que je viens de naître de nouveau!

« Comment un homme peut-il naître, étant vieux?
Peut-il une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître? » (Jean 3, 4)

Eh bien moi, Nicodème, voilà que je viens de naître de nouveau!

Naître de nouveau,
renaître à la vie,
comme le soleil que le Très-Haut
fait poindre à l’horizon de mes maux.
Comme l’eau qui jaillit
d’une source infinie de mes tripes
qui me désagrippe de mes préceptes définis.
Je ne sais d’où elle vient.
J’ai beau me peser les tempes,
cette chaleur revit en mon cœur.
Je l’avais oubliée ou mise de côté.
Elle était partie comme le vent emporte le grain.

« Le vent souffle ou il veut. »

Pour moi, l’Esprit n’était plus,
n’était plus qu’un chant de religieux.
Mais par où est-il revenu?
Serait-ce les prières de grand-mère?
Elle qui veut que ses enfants
ne s’éloignent pas du cœur du Père.
J’errais à la recherche de je-ne-sais-quoi.
De moi?
Je me suis endormie,
couchée dans une tombe, sans même le savoir.
Mais ce n’est pas un sommeil pour l’infini.
L’Esprit de Dieu m’a fait renaître et sortir du noir.
Tout doucement, je me réveille pour être
tout simplement encore plus moi.
Je nais de nouveau.
Je renais à la vie.

Alexandra L’Heureux Bilodeau
Certificat en théologie Université Laval et Centre Agapê

Mots clés :
,