Messe au théâtre

Voici des extraits de la pièce Bigger than Jesus, choisis pour leur portée spirituelle. Ils nous amènent à réfléchir sur notre manière de nous relier à un Jésus qui, lors de sa vie terrestre, dérangeait les conceptions préétablies.

Extraits de la messe célébrée par Rick Miller.

Bienvenue. Ce soir, vous allez assister à une messe. Une célébration de l’Esprit, universelle et multiculturelle. Dans cette messe, nous allons utiliser le langage de la liturgie catholique, ce qui implique plusieurs références à « Dieu ». Quand vous entendrez le mot Dieu, vous pourrez lui donner le sens que vous voulez : un Père tout-puissant, un univers incroyable ment complexe et précis, ou tout simplement un mot de quatre lettres comme un autre… ça ne regarde que vous… ça vous appartient. (Ouverture)

Je vois des millions d’œuvres d’art inspirées par moi, des milliers de livres, des centaines de chansons qui ont fait des « hits » et deux comédies musicales sur Broadway! Wow! Comment ça se fait que, moi, un petit rabbin de la campagne, je continue à être adoré 2000 ans après ma mort? Comment ça se fait que je suis devenu un « culte » à ce point-là? (Jésus devant Pilate)

… Et je vois des gens si somnolents qu’ils ne voient même pas qu’ils sont endormis. Et tous disent : Je ne suis pas endormi! Regarde, mes yeux sont ouverts! Mais je ne parle pas de ces yeux ici (pointant ses yeux), non, non, non… Je parle des yeux ici (pointant son cœur). Votre cœur, Votre esprit, votre Important œil « Je ». Le seul qui fait de vous VOUS. Le seul qui fait votre je, JE! Votre Jésus est endormi. Bien, vous appelez cela comme vous voulez : Je-su, Bouddha, Allah, Nature, l’Amour… Love… Bob. Cela ne me dérange pas. Ce qui est important pour moi est que votre Jésus est endormi. Et dans l’ordre de l’atteinte de votre royaume des cieux, vous, personnes somnolentes, avez besoin de réveiller votre Jésus. Je ne peux le faire lever pour vous, mais je peux VOUS réveiller et ensuite vous pourrez réveiller votre Jésus vous-mêmes. (Prédication; traduction libre)

Notre Père, qui es aux cieux (on entend le son du fouet), que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. (fouet) Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. (fouet) Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal. (2 coups de fouet)

Mots clés :
, , ,