L’Église unie se fait voir… dans « un esprit de liberté »

Des pubs branchées osent poser des questions brûlantes et vous invitent à « exprimer votre opinion sur www.cafechange.ca, un lieu d’échanges animés sur des sujets d’ordre moral et spirituel ainsi que sur les grandes questions de la vie ».

Sur une des affiches publicitaires, on peut voir un gâteau de mariage sur lequel deux figurines en toxedo se tiennent par la main. Deux hommes. À côté, une question apparaît : Est-ce que quelqu’un s’y oppose? Sur une autre, un petit pantin de Jésus sur le pare-brise d’une auto hoche la tête. Deux cases à noircir, comme dans un questionnaire à choix multiples, présentent alors une alternative : Drôle ou Un aller simple pour l’enfer

« Vous, qu’en pensez-vous? » Voilà l’invitation que lance l’Église unie du Canada sur ses affiches et dans sa campagne de visibilité intitulée Un esprit de liberté qui a été lancée le 11 octobre dernier, à Montréal. Cette campagne de trois ans ne sera « ni une campagne d’évangélisation, ni une campagne de recrutement, mais offrira un espace de dialogue, de discussion, honnête et enrichissant », rapporte le communiqué de presse.

Avant de procéder au lancement de cette campagne, l’Église unie a commandé différents sondages et enquêtes d’opinion, précise David Fines, responsable des Communication publiques en français de l’Église unie. « On s’est rendu compte que la majorité des gens interrogés avaient les mêmes valeurs que nous », a-t-il affirmé. En concevant cette campagne, « on a donc voulu s’adresser spécifiquement à cette génération instruite des 30 à 45 ans et leur dire qu’on existe, qu’on peut discuter ensemble des choses qui nous concernent ».

Il souligne ensuite que cette campagne comprendra trois volets : 1. Une présence dans les médias par des publicités surprenantes, provocantes, telle celle du pantin de Jésus, en particulier dans les revues Châtelaine, Coup de pouce et Plantes, fleurs et jardins. 2. Un site Internet interactif nommé Caféchange (Wondercafe en anglais) qui, par le moyen d’un forum de discussion, offre la possibilité d’échanger sur des questions brûlantes, qui permet aussi de créer son propre blogue et de rechercher une église. 3. Enfin, des ateliers d’introduction à l’accueil offerts dans nos paroisses pour former les gens à l’accueil des nouveaux arrivants.

En fait, « l’Église unie veut engager une discussion totalement libre et ouverte sur tous les sujets possibles et imaginables, avec une tranche de la population […] qui n’entretient plus de liens avec la religion institutionnelle, mais qui possède de profondes valeurs comme l’importance de la famille, des enfants, de la communauté, l’engagement pour la paix, pour la protection de l’environnement et qui vit et porte des questions spirituelles », mentionne le communiqué de presse de la campagne. « Avec cette campagne médiatique, l’Église unie veut lancer un pont, créer un espace de liberté et de rencontre humaine et spirituelle, afin de permettre à cette génération, avec laquelle un fossé s’est creusé, de s’exprimer sans contrainte, de faire jaillir ses interrogations et ressortir ce qui préoccupe les femmes et les hommes de notre temps. Pour notre Église, c’est un acte de confiance en la richesse spirituelle qui habite cette génération et dont Dieu est la source. C’est aussi un défi afin que l’Église, à travers cette rencontre, se transforme, s’ouvre et redécouvre où et comment souffle l’Esprit. »

« La campagne en français sera beaucoup plus modeste cependant, précise David Fines. Le secteur francophone de l’Église unie est un petit milieu. Dans ce cas, on a fait le pari de mener la campagne quand même, peu importe les résultats. » Le moins que l’on puisse dire, à propos des moyens utilisés, c’est que l’Église unie du Canada n’a pas froid aux yeux et qu’elle ose aborder les questions contemporaines de front! Pas question de jouer à l’autruche avec quiconque et d’éviter les sujets tabous. Et c’est peut-être ce qui lui vaudra cette reconnaissance et cette crédibilité qu’elle cherche à obtenir au sein de notre société. Quant aux quelques autres affiches publicitaires tout aussi étonnantes de la campagne, découvrez-les en visitant le site branché du Caféchange.

Mots clés :
, , , , , ,