Le lavement des pieds

« Pour la majorité des catholiques, le lavement des pieds est réservé à la célébration du Jeudi saint. À L’Arche, le lavement des pieds revêt une signification toute spéciale. »

Lavement pieds webPour la majorité des catholiques, le lavement des pieds est réservé à la célébration du Jeudi saint. « Dans les retraites œcuméniques ou même interreligieuses que nous vivons à L’Arche, le lavement des pieds revêt une signification toute spéciale. Dans ces retraites, la messe et la communion eucharistique ne peuvent être les signes d’une unité visible. Par contre, nous pouvons tous nous laver les pieds les uns les autres1. »

« Le geste de Jésus lavant les pieds de ses disciples peut, à notre époque, paraître banal aux uns, choquant à d’autres. À L’Arche, il a pris une signification profonde2. »

« C’est un geste qui signifie la reconnaissance et le désir de vivre la communion des coeurs3. »

« Laver les pieds d’un frère, d’une sœur, et se laisser laver les pieds devient alors un signe qu’ensemble nous voulons emprunter la voie descendante pour suivre Jésus dans l’humilité, pour trouver sa présence dans les personnes pauvres. C’est aussi un signe que nous voulons rejoindre les personnes par le cœur, en dehors des fonctions, et être en communion avec elles; que nous voulons vivre le pardon avec des frères et des sœurs, être lavés et laver, pour ensuite retrouver davantage la communion avec Jésus4. »

Le lavement des pieds
de Claude Mac Lean
de L’Arche Belœil

(Jean 13, 1-17)

1. Vanier, Jean, Aimer jusqu’au bout Le scandale du lavement des pieds, Ottawa, Novalis, 1996, p. 15.

2. Id. Ibid., p. 5.

3. Id. Ibid., p. 13.

4. Id. Ibid., p. 94.

Mots clés :
, , , ,