Le jeu des amoureux

À l’occasion de la Saint-Valentin, rien de mieux que de faire appel à la poésie, véhicule par excellence de la sensualité. Voici un extrait d’un poème magnifique de la Bible, le Cantique des cantiques.

Elle
Embrasse-moi, embrasse-moi donc!
Ton amour m’enivre plus que le vin,
plus que la senteur de ton huile parfumée.
Tu es séduisant
comme un parfum raffiné;
il n’est pas étonnant que toutes les filles
soient amoureuses de toi!
Prends-moi par la main,
entraîne-moi et courons.
Tu es mon roi, conduis-moi dans ta chambre,
rends-nous follement amoureux tous les deux;
célébrons ton amour plus enivrant que le vin. […]
Un pommier parmi les arbres du bois,
voilà mon bien-aimé parmi les autres garçons!
À son ombre, j’ai plaisir à m’asseoir
et je trouve à ses fruits un goût délicieux.

Lui
Que tu es belle, ma tendre amie, que tu es belle!
Derrière ton voile tes yeux ont le charme des colombes.
Tes cheveux évoquent un troupeau de chèvres
dévalant du mont Galaad. […]
Un ruban rouge : ce sont tes lèvres;
ta bouche est ravissante. […]
Tes deux seins sont comme deux cabris,
comme les jumeaux d’une gazelle,
qui broutent parmi les anémones.
À la fraîcheur du soir,
quand les ombres s’allongeront,
je compte bien venir à ta montagne de myrrhe
et à ta colline d’encens.
Tout en toi est beauté, ma tendre amie,
et sans aucun défaut.

Amis
Mangez, mes amis,
buvez, enivrez-vous d’amour.

Cantique des cantiques 1, 1-4; 2, 3; 4, 1.3.5-6; 5, 1b

Mots clés :
, , ,