Le corps, instrument nécessaire de la liturgie

« L’instrument nécessaire de la liturgie, c’est un corps qui se met debout pour prier, qui marche pour porter une offrande, qui s’assied pour écouter et méditer. » Extrait d’un texte tiré de la revue Notes de pastorale liturgique no 138.


« L’instrument nécessaire de la liturgie,
c’est un corps qui se met debout pour prier,
qui marche pour porter une offrande,
qui s’assied pour écouter et méditer,
qui s’incline et se prosterne pour adorer.
Ce sont des yeux qui voient
et puis se ferment;
des oreilles qui écoutent et entendent
et ouvrent les portes du cœur;
une bouche qui parle… qui se tait,
qui acclame et supplie,
qui proteste et qui loue,
qui chante, qui crie;
des mains qui prennent le pain et la coupe;
une bouche qui mange et qui boit;
des mains qui se tendent vers d’autres mains;
des mains qui battent de joie,
qui applaudissent;
des yeux qui sourient, qui pleurent… »


Centre national de pastorale liturgique (CNPL),
Notes de pastorale liturgique, no 138, p.10

Mots clés :
, ,