Le cerveau mystique… ou l’âme sous étude

La méditation contribue à améliorer la santé physique et morale, on l’affirme de plus en plus. Que se passe-t-il alors dans le cerveau? Le documentaire Le cerveau mystique propose une visite guidée dans les fondements de l’âme...

« Peut-on faire la lumière sur les états de grâce vécus par les mystiques et les personnes en état de méditation? » Cette question était au centre des préoccupations soulevées par le film Le cerveau mystique, présenté en primeur au Musée de la civilisation de Québec, les jeudi et vendredi 5 et 6 avril derniers, à la suite du succès remporté à Montréal. Ce documentaire de la réalisatrice Isabelle Raynaud fournissait au public, venu nombreux pour l’événement, « l’occasion d’accéder au cœur du chapitre le plus récent de la recherche scientifique portant sur ce phénomène ».

Ce film nous présente, notamment, les travaux exploratoires d’une équipe de l’Université de Montréal, sous la direction de Mario Beauregard, assisté de Vincent Paquette, et ceux d’une équipe de l’Université de Madison. « L’extase mystique serait une expérience profondément transformatrice. Elle pourrait contribuer au mieux-être psychique et physique des êtres humains et permettre de soigner la dépression ou d’accélérer la guérison des patients qui allient la méditation aux traitements médicaux classiques », rappelle le synopsis du film. Des carmélites de Montréal et des moines bouddhistes, dans le cas du laboratoire du Wisconsin, ont accepté de se prêter à l’expérience. On les a tenus sous observation, d’une part, pendant la remémoration d’une expérience mystique avec Dieu chez les premières; d’autre part, lors d’une séance de méditation chez les seconds. Matthieu Ricard, moine bouddhiste français connu, a aussi accepté de se livrer au jeu en se soumettant à l’examen d’un scanner qui a permis aux chercheurs d’observer les particularités de son cerveau entraîné à plus de 60 000 heures de méditation, comme chez la plupart des moines tibétains.

La présentation du film à Québec, en ce jeudi saint, était suivie d’un échange du public avec la documentariste chevronnée, aussi professeure de cinéma, et les deux chercheurs ayant participé au film. La discussion a pu nous faire saisir une part de l’inconnu qui se cache encore derrière les neurones du cerveau et de la fascination des deux chercheurs pour ces liens entre la neurobiologie et la mystique, entre la science et l’expérience spirituelle. Le film est en quelque sorte l’expression d’une aventure avant-gardiste palpitante qui en est à ses balbutiements… quant au fait de sonder les mystères de l’âme.

Le cerveau mystique, film d’Isabelle Raynaud, produit par Colette Loumède. Disponible maintenant en format DVD à l’ONF.

Mots clés :
, , , ,