La parole est à vous

Des réactions de lecteurs et de lectrices nous sont parvenues et confortent l’équipe du journal dans son intention d’explorer des moyens d’interaction divers.

Dans le dernier numéro, pour célébrer notre cinquième anniversaire, j’annonçais une série d’expériences d’interaction entre le webzine Sentiersdefoi.info et les personnes qui le lisent. Voici que cinq d’entre vous se sont spontanément manifestés, la plupart (4 sur 5) pour souligner l’anniversaire : « Bravo pour ces 5 ans à toute l’équipe et longue vie à ce projet! » Et aussi pour commenter le journal ou sa dernière édition1 qui portait sur l’itinéraire d’André Patry :

  • « Un très bon numéro, qui approfondit encore plus la mission unique de Sentiersdefoi.info qui est de donner une visibilité à des initiatives de croyants et qui offre une réflexion courte, mais percutante, de ce dont elles sont porteuses… »
  • « Sentiersdefoi.info apporte toujours de belles trouvailles qui font réfléchir, entre autres le message du répondeur d’André Patry… »
  • « … ma profonde gratitude à la suite de la lecture de la dernière édition du journal Sentiersdefoi.info. Je lis avec plaisir chacun des numéros, mais celui-ci, qui porte sur les humbles de notre société, m’a particulièrement interpellée. » Cette personne continue en se référant à des textes précis : « D’abord, l’article de David Fines… L’œuvre du père Jean en prison2 qu’il entrevoit d’ailleurs lui-même comme une véritable grâce, lui permet de rencontrer le Christ dans les yeux des autres. Ces autres qu’on méprise pour leurs actes, mais qui ne perdent jamais leur dignité, « car c’est une partie ontologique de l’humain ». Tout cela est fort inspirant – et mon humble expérience auprès d’itinérants et des plus poqués le confirme.
    » L’article de Michel M. Campbell m’a également interpellée, particulièrement lorsqu’il rappelle que pour le père Jean, Dieu est au fond du trou. Ici encore, je ne peux que témoigner de la justesse et de la force de cette parole : je n’ai jamais vu autant la grandeur du Christ que chez les humbles, dont l’abandon total à Dieu est nécessaire pour rebondir. Enfin, […] j’abonde dans le sens de Marco Veilleux lorsqu’il nous dit que le succès de la canonisation du frère André n’est pas « que du folklore, si nous savons voir »… J’étais heureuse de voir plusieurs générations de divers horizons partager cette célébration… de voir tous ces gens exprimer leur reconnaissance collective à cet homme d’une profonde humilité. »
  • Une autre correspondante remercie pour les personnes homosexuelles Gérard Laverdure pour son article « La vigile du parc de l’Espoir ».
  • Enfin, une correspondante ajoute : « Y aurait-il une place dans un prochain numéro pour introduire notre première annonce du 35e anniversaire de la collective L’autre Parole?3 »

Notons que ces commentaires, généraux ou particuliers – ceux-ci touchaient plusieurs chroniques du dernier numéro – confortent les membres de l’équipe dans une démarche inédite qui semble de plus en plus pertinente. Quant à la demande de publicité, elle amène à réfléchir sur notre offre de service.

Voilà qui lance bien une première expérience d’interaction. Continuez à nous écrire vos commentaires sur les différents articles ou numéros, voire à faire des suggestions. Pour notre part, nous en goûterons l’énergie et nous essaierons d’en tenir compte le plus possible. Nous chercherons aussi la meilleure façon de les partager avec l’ensemble de notre lectorat. Ce qui n’est pas toujours évident. Une des vertus de notre journal, si on en croit les échos, c’est la brièveté de ses articles, ce qui semble une caractéristique de la communication Internet. Une chronique – « La parole est à vous » – devrait donc être relativement courte. Comment faire alors? Le journal peut synthétiser les commentaires – comme aujourd’hui – ou encore explorer d’autres possibilités de la Toile comme présenter les articles dans un blogue ou peut-être utiliser les réseaux sociaux (comme Facebook). Prenez la parole. Écrivez-nous à : info@sentiersdefoi.org. Expérimentons ensemble.

1. Vol. 6 no 3, 20 octobre 2010.

2. Rappelons qu’en prison, on appelait souvent André Patry de son nom de religieux : le père Jean.

3. La fête aura lieu le 20 août 2011, de 13 h à 21 h 30, au 7400, boul. Saint-Laurent, Montréal. Nous aurons l’occasion d’en reparler.

Mots clés :
,