La nuit parle…

Les vœux de l'équipe de rédaction pour ces temps de longues nuits et remplis de promesses de lumière...

Il y a donc des « nuits de feu »…

Les nuits terrestres servent de cadre à des phénomènes éblouissants, du passage d’étoiles filantes aux aurores boréales en passant par la magnificence de la Voie lactée. Encore faut-il être dans le noir pour contempler ces phénomènes dans toute leur beauté. Dans ce grand silence, le passage du vent et le scintillement des étoiles signalent une Présence tendre et aimante. Passer une nuit à l’écart, à la campagne, et prendre le temps de s’émerveiller est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie.

1448567452307Les nuits terrestres nous servent aussi de métaphores pour éclairer nos propres nuits intérieures, relationnelles, sociales. Les nuits encombrées de nuages sombres, d’orages ou de tempêtes ne manquent pas dans nos vies. En notre temps, les sombres nuits de guerre et d’autres violences, de mensonges et d’abus de pouvoir, de la domination de l’argent, de l’interminable cortège des exclus et des réfugiés pèsent lourd sur notre cœur et semblent sans fin. Que la nuit est longue et désespérante. Quand le ciel va-t-il se dégager? D’où viendra la lumière?

Un jour… ou peut-être une nuit, une jeune femme entend en elle la promesse d’une grande Lumière sur notre monde. Cette parole de Dieu, elle y a cru et elle a pris chair dans sa propre chair. C’est en plein voyage, dans l’insécurité et au cœur de la nuit, que la promesse s’accomplira. Les anges… étaient au rendez-vous avec les étoiles du ciel et d’humbles bergers. Les cœurs meurtris et abattus, les désespérés d’eux-mêmes et de l’humanité sont invités à se lever debout, à s’ouvrir à cette lumière qui a un nom, Jésus, et à marcher le cœur brûlant pour que toute l’humanité soit relevée, libérée de ses esclavages et de ses aliénations, qu’elle soit guérie et retrouve paix, joie, dignité, espérance.

Le feu couve dans nos nuits et cherche à nous enflammer et à nous parler. À nous de prendre le temps de bien écouter.

L’équipe de SDF vous souhaite d’entendre Celui dont le cœur brûle vous parler dans vos nuits et de répondre aux cris pressants de ceux et celles qui sont perdus dans des nuits « enfermantes » et désespérantes…

Dessin : Gérard Laverdure
« Une de mes nuits de feu : la naissance de Simon (1985) à la maison, après une longue nuit d’attente (né vers 5 h du matin). Quelle nuit! Le mystère d’une naissance. »

Mots clés :
, , , , , ,