La complainte de Rachel

« Je suis Rachel de Bethléem et de Rama. Ils m’ont pris mes enfants! Ils me les ont tués. Pourquoi? Je suis Rachel d’ici et de partout. Ma voix s’amène dans le vent! Qu’elle parvienne jusqu’à vous! » Un chant de Robert Lebel.

Paroles de Robert Lebel
CD En ce pays, Éditions Pontbriand, 2003
Avec la permission de l’auteur.

Je suis Rachel… d’ici et de partout.
Ma voix s’amène sur le vent!
Qu’elle parvienne jusqu’à vous!

Je suis Rachel…
de Bethléem et de Rama.
Ils m’ont pris mes enfants!
Ils me les ont tués… Pourquoi? Pourquoi?

Ne parlez pas!
Quels mots pourraient me consoler?
Ne dites rien, mais serrez-moi.
Tout contre vous… et laissez-moi pleurer.
Ma peine est vive, infinie ma douleur…
J’ai un glaive en plein coeur.
Tout en moi se déchire.
Et qui pourrait dormir sans écouter le vent,
Sans entendre gémir ces femmes, ces enfants?

Je suis Rachel… d’ici et de partout.
Ma voix s’amène dans le vent!
Qu’elle parvienne jusqu’à vous!

De Tchéchénie, d’Afghanistan, du Burundi, du Rwanda
Des trois cent mille enfants passés à la machette.
Du Chili, de l’Argentine
Où disparaissent tour à tour
Un jour mon fils, ma fille ensuite
Sans au revoir… ni espoir de retour.

Je suis Rachel…
de Taïwan, de Birmanie,
Où l’on séquestre mes petits
Pour en faire des prostituées.

Des bidonvilles du Brésil
Aux champs de Tegucigalpa,
Mes enfants luttent pour leur vie
Et viennent mourir dans mes bras.

Je suis Rachel…
d’Alger, de Calcutta,
Du Nord, du Sud, de l’Orient, de l’Occident!
D’Élisabeth et puis de Jean
Et de Marie près de la croix!

Rachel de toutes ces piétas
Qui dans leur marbre de silence
n’ont d’autres voix… que l’innocence!

Mais il reste ce vent qui souffle par le monde!
Et quelquefois j’entends l’espérance qui monte
Pour les petits enfants et toutes ces Rachel
Encore blotties dans l’ombre…
Dans l’ombre de Noël.

 

Illustration : Julie Massy / Concepts pour tous

Mots clés :
, , ,