L’« esprit d’Assise » gagne Montréal

Des gens de différentes traditions spirituelles, rejoints par l’esprit de la Conférence interreligieuse d’Assise, organisent une veillée spirituelle pour la paix qui change les cœurs et fait tomber les préjugés.

En octobre 1986, le pape Jean-Paul II conviait à Assise des membres des grandes religions de partout autour du monde pour se prêter à l’exercice d’« être ensemble pour prier ». Cette rencontre lançait un dialogue dont la poursuite s’impose plus que jamais à notre actualité.

Justement, vingt ans plus tard, les groupes Initiatives et changement, Centre de paix de Montréal et Conférence mondiale des religions pour la paix proposaient à la famille franciscaine de se joindre à eux pour commémorer la rencontre d’Assise, ville de saint François. Le 27 octobre dernier, la Veillée spirituelle pour la paix qui s’est déroulée à la chapelle des Franciscains en était donc à sa deuxième édition. Une nouvelle dynamique participative s’est installée pour l’occasion : « Ce qui est beau, c’est de voir toutes ces religions à la rencontre les unes des autres; dans l’assistance, il y avait des membres de beaucoup de communautés différentes qui, pour la plupart, vivaient leur première expérience de rencontre interreligieuse », se réjouit Estelle Drouvin, une des organisatrices qui a parlé à Sdf.info.

Cette soirée consacrée à la spiritualité de la paix fut couronnée de succès : 250 personnes étaient attendues, 500 se sont présentées. Le déroulement de la célébration incluait des prières pour la paix prononcées par des représentants de différentes traditions spirituelles : le leader algonquin Dominique Rankin, l’imam soufi Omar Koné et sa communauté, des membres de Groupes de Taizé pour une représentation œcuménique du christianisme… chaque appartenance faisant vivre un moment de spiritualité unique, comme la danse de derviches tourneurs, ou le chant de jeunes sikhs jouant de superbes instruments de musique. Après une prière commune, la commémoration s’est conclue par un temps de silence, fort d’intensité, à la lumière de chandelles.

La beauté de cette veillée spirituelle et sa popularité ont convaincu les organisateurs de renouveler l’expérience l’an prochain encore, voire d’en faire un événement annuel récurrent. Nous ne pouvons que saluer une telle initiative qui cherche à montrer concrètement combien les religions peuvent agir comme moteur pour la paix.

Site des Veillées spirituelles pour la paix.

L'« esprit d'Assise » selon le cardinal Etchegaray : voir ce texte.

Mots clés :
, , , ,