J’ai tellement soif

C'est une grande soif intérieure qui nous pousse à chercher le Vivant. Cette chanson de Robert Lebel est un peu à l'image de ces chercheurs de Dieu tels que peuvent l'être les Claude Gosselin et leurs semblables...

J’ai tellement soif! tu peux pas savoir…
Pas pour d’ la bière, ni pour du fort.
Pour être sincère, ça, ça m’ fait tort.
C’est tout mon être, c’est pas rien qu’ mon corps.
C’est dans ma tête que j’ fais d’ la fièvre…
C’est dans mon cœur, c’est dans mon âme!

Refrain

Comme un cerf qui cherche un peu d’eau
Moi, mon cœur… court et court encore
Et court toujours
À bout d’amour,

À bout de souffle,
À bout d’espoir.

J’ai tellement soif! tu peux pas savoir…
Y a tu quelqu’un qui m’aime encore?
Y a pas un voisin qui vient d’ mon bord
Juste pour me dire: bonsoir, à demain!
Juste un sourire… ça me f’rait du bien
Jusqu’à mon cœur, jusqu’à mon âme!

J’ai tellement soif! tu peux pas savoir…
Parle-moi un peu, je t’en d’mande tu trop?
Aide-moi mon Dieu, quand j’ai le cœur gros.
Déraciné comme un vieux bouleau,
J’t’ en train d’ sécher, j’ai manqué d’eau
Au fond de mon cœur, au fond de mon âme.

J’ai tellement soif! tu peux pas savoir…
J’ai soif de vivre et soif d’aimer
Moi ‘ssi je veux rire pi j’ veux chanter!
Qui va me conduire où j’ pourrais trouver
Un peu d’eau vive pour étancher
Ma soif du cœur, ma soif de l’âme.

Paroles et musique : Robert Lebel
Publié avec l’autorisation de l’auteur.

Mots clés :
, , , ,