Et si la beauté pouvait sauver le monde!

Ouvrir des espaces de rencontre entre les humains, les cultures, les histoires et sur la beauté qui s’y cache, c’est la mission d’Espace Art Nature.

Ce soir-là, dans un café de la rue Saint-Laurent, je rencontre Jean-Noël André, un Franco- Canadien, ingénieur et guide nature, qui a décidé un jour de consacrer sa vie à faire découvrir la beauté de tout par l’art. Arrivé au Québec en 1985, il met en œuvre un projet de film avec les Innus de la Côte-Nord : Toi mon ami1 ou l’avenir des humains vu dans les yeux d’un enfant. Déjà engagé qu’il est, corps et âme, sur les sentiers de la beauté et de la rencontre, c’est le début pour lui d’une grande aventure dans les grands espaces du Québec où des rencontres en vérité le mèneront à cofonder Espace Art Nature.

Groupe beauté

Ainsi, la quarantaine de personnes qui collaborent aux activités d’Espace Art Nature « abordent la beauté par le thème de la rencontre des peuples et des cultures », selon M. André. Dans cette mouvance, depuis 1993, des artisans de tout horizon philosophique ou religieux vivent, une fois par mois, en divers endroits du Québec, des rencontres de communion appelées « Groupe beauté ». Question de départ : « Qu’est-ce que la beauté change dans ma vie? » Lors de ces journées, il y a partage d’un texte marquant et de ce que ces paroles suscitent en chacun et chacune. La rencontre étant un art, un sentier fondamental de ces journées est l’essai d’un langage artistique en atelier, parmi plusieurs offerts.

Le groupe propose « des séjours à la carte ou en forfaits modulables pour une ou plusieurs personnes en toute saison » dans diverses régions du Québec où la beauté de la nature et sa musique favorisent la rencontre de soi. Au programme : canot et camping en nature sauvage, visites de lieux historiques, rencontres avec des communautés amérindiennes, randonnées en skis, en raquettes, traîneaux à chiens, motoneige et vie en chalet. Une session « ÊTRE plus » pour les 18 à 30 ans, animée par le groupe en collaboration avec les Petits frères de la Croix glorieuse, se tient chaque été au monastère de ces derniers. Des liens de collaboration ont été tissés avec le Centre étudiant Benoît-Lacroix et le théâtre du Gésu à Montréal.

Rencontres au Vieux Couvent

« Croire que la beauté peut sauver le monde, c’est une vision de société qui repose sur une confiance absolue en la personne humaine, capable d’être sujet de son histoire et de l’histoire. » Olivier Fenoy

Espace Art Nature, c’est aussi une communauté mixte de vie, de travail, de prière et d’adoration demeurant au Vieux Couvent de Neuville. Un vieux couvent qui doit son existence à Marguerite Bourgeoys (1716). C’est « un lieu culturel comprenant veillées artistiques et causeries, fêtes historiques, un laboratoire d’expérimentation et de création, même un stage pour clown; ce lieu peut héberger une douzaine de personnes et accueillir des artistes en résidence », précise l’un des animateurs. On y trouve aussi une activité « tente de la rencontre », le Shaputuan, où des comédiennes et comédiens conteurs font revivre les premières rencontres interculturelles en Nouvelle-France. D’ailleurs, Espace Art Nature a présenté un spectacle de marionnettes pour le 400e de Québec sur les fondateurs de la ville. D’autres contes avec marionnettes sont déjà prêts pour des lieux culturels, des bibliothèques, des écoles et des événement spéciaux. Un 7e congrès international2 vient aussi d’avoir lieu, cet automne, à Barcelone, regroupant une trentaine de nations sur le thème L’art de la rencontre, creusant toujours le filon de la beauté qui sauve le monde. Le prochain se tiendra à Montréal à l’automne 2013.

« La beauté, c’est l’être qui se donne, se partage, accueille l’autre dans son mystère. »

À la source de cette pédagogie de salut par la beauté se trouve un jeune comédien français, Olivier Fenoy, qui, à 18 ans (1963), est en quête de sens. Étonnamment, c’est par un extrait d’une lettre aux artistes de Pie XII qu’un sentier de sens lui sera ouvert : « La fonction de tout art consiste à briser l’espace étroit et angoissant dans lequel est plongé l’homme quand il vit ici-bas, afin d’ouvrir une fenêtre à son esprit qui tend vers l’infini. » Après avoir cheminé seul pendant 10 ans, il décide un jour de vivre cette inspiration avec d’autres jeunes artistes : témoigner de la beauté par la culture et l’art, cet art qui manifeste la grandeur de l’être humain. La beauté serait-elle en voie de sauver le monde, soit de le rendre plus humain, plus fraternel et plus spirituel?

1. Voir à Présence autochtone et à l’ONF.

2. Voir le site www.congres-beaute.org.

Coordonnées

  • Espace Art Nature
  • 652, rue des Érables
  • Neuville (Québec)
  • 418 876-2209

    www.espaceartnature.com

    Implantée à Neuville, au Vieux Couvent, la corporation Espace Art Nature est animée par Jean-Noël André, Pierre Bérerd, Isabelle Forest et Bénédicte Guillon Verne.

    « Espace nature : lorsque le paysage se fait espace, terre du repos, silence de la contemplation, lieu de nos origines et de la rencontre véritable. » (site Web)

    Mots clés :
    , , , , , ,