Et la relève?

Où sont passés les jeunes? À quoi carburent-ils? À la solidarité?

Ce 5 novembre 2009 je me pointe à l’UQAM pour une rencontre organisée par le Comité UQAM Amérique latine sur le thème « La criminalisation des mouvements sociaux », en fait, de la dissidence sociopolitique. En question les manœuvres des gouvernements pour éviter la critique et la contestation en accusant les mouvements sociaux d’activités mettant en danger la sécurité de l’État. Sujet délicat! Or, à ma grande surprise, la salle de cours est remplie. Au moins 75 personnes présentes, des étudiants et étudiantes dans la vingtaine pour la plupart, sauf une dizaine d’adultes. Plusieurs tables nous offrent de l’information sur le sujet en Colombie, aux États-Unis, en Palestine et au Canada (luttes des Amérindiens). Les cinq conférenciers sont des jeunes bien informés qui nous parlent de répression, de torture et d’assassinats politiques. Ils ne manquent pas d’espérance. Ces jeunes seraient-ils en processus de donation de leur vie?

Il est question de torture, ces jours-ci, au Canada. Voir absolument le documentaire Torture made in USA sur www.mediapart.fr.

Mots clés :
, , ,