Partout dans le monde, des solutions existent

Comme l'affirment les scientifiques qui ont mené l'étude sur les changements climatiques qui a déclenché la réalisation du film Demain, « les humains sont assez intelligents, et si nous multiplions vite les actions positives, nous pourrions peut-être inverser le cours des choses ». Un documentaire qui rallume l'espoir.

DemainEn 2012 paraît un important rapport scientifique dans la prestigieuse revue Nature, une étude menée par deux scientifiques de renom : Anthony Barnosky et Elizabeth Hadly. Le constat est simple : si nous ne changeons pas nos habitudes, nous assisterons au probable effondrement des écosystèmes à l’horizon de 2040-2100. Et le rapport annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici la fin du siècle. Sa publication a un impact mondial immédiat. Les chercheurs refusent de céder au désespoir : « Les humains sont assez intelligents, et si nous multiplions vite des actions positives, nous pourrions peut-être inverser le cours des choses1. »

Pourtant, devant ce scénario pessimiste, personne ne semble plus réagir. Peu de médias relaient l’information. Les dirigeants restent muets. Les gens s’en préoccupent peu. Cyril Dion et Mélanie Laurent, deux jeunes Français profondément bouleversés par cette étude, s’en inquiètent et tentent de comprendre la raison de cette inaction. Comment expliquer l’indifférence de nos sociétés et des citoyens? En ont-ils assez de ces mauvaises nouvelles? Mélanie, qui a un enfant d’à peine 6 mois, est hantée par cette crise et l’immobilisme général : « Qu’est-ce qu’on va leur dire, à nos enfants? »

Les deux protagonistes ont alors l’idée de réunir des amis qui travaillent dans le cinéma pour en discuter. Il se posent la question : comment présenter la situation au grand public sans le faire fuir? Le synopsis du film qu’ils ont réalisé fournit la réponse : « Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays? […] Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain…2 »

Et c’est ce que réussit à illustrer avec brio le film Demain, de Cyril Dion et Mélanie Laurent, maintenant à l’affiche au Québec depuis le 27 mai dernier. Ce long métrage de deux heures, qui a remporté le César du meilleur film documentaire 2016, débarque ici après avoir fait un tabac en France où plus d’un million de spectateurs ont pu l’apprécier. Impossible de rester indifférents devant les propos de ce film ambitieux qui montre avec doigté, sensibilité et intelligence ce à quoi pourrait bien ressembler notre avenir si on s’y mettait vraiment…

« Montrer l’exemple n’est pas la meilleure façon de convaincre. C’est la seule. »
– Gandhi

Devant les solutions judicieuses mises en œuvre par la ville de Copenhague pour réduire l’utilisation de l’automobile – actuellement, 67 % de sa population utilisent la marche, le vélo ou le transport en commun pour se déplacer; devant les résultats prometteurs de la ferme Bec Hellouin en Normandie qui utilise le principe de la permaculture, un moyen simple qui pourrait subvenir aux besoins alimentaires de l’humanité entière; devant l’ingéniosité dont ont fait preuve les employés de l’usine d’enveloppes Pocheco du Nord-Pas-de-Calais, en France, et leur PDG pour en faire un pilier du développement durable – préservation de l’environnement, respect des salariés et du dialogue social, gains de productivité –, une entreprise devenue maître dans l’art de dépenser moins tout en étant plus verte; devant les initiatives du maire de Kuttambakkam en Inde pour faire de son village, sujet à la pauvreté, à la violence, au commerce illicite d’alcool et à la pollution, un modèle de démocratie participative; devant les résultats probants de la coopérative Recology, qui a mis en branle la démarche « zéro déchet » de la ville de San Francisco, en Californie; devant la détermination de Rob Hopkins, habitant de Totnes, en Grande Bretagne, pour transformer sa ville et en faire un laboratoire de transition; et devant celle du Mouvement des villes en transition qu’il a créé pour rendre les petites communautés résilientes face au double défi du pic pétrolier et des changements climatiques, réduire leur dépendance au pétrole à l’horizon de 2050 et stimuler l’économie locale en créant des monnaies complémentaires; devant la pédagogie profondément humaine de la Kirkkojarvi Comprehensive School, à Espoo, dans la région d’Helsinki, en Finlande, où on apprend aux enfants comment apprendre et où on les prépare à la vie; devant toutes ces initiatives inusitées et concrètes, on ne peut que s’enthousiasmer et recommencer à croire en la capacité de l’humanité à se relever…

Bien sûr, il est facile de se laisser aller à la déprime devant ces grands bouleversements qui détruisent nos écosystèmes, fragilisent les économies nationales, menacent la survie de l’humanité. Mais, on le constate dans ce film, des milliers de gens se mettent déjà en mouvement, inventent des solutions de rechange, expérimentent des modes de vie différents, empruntent des voies nouvelles – ici, ailleurs, partout sur la planète – qui fonctionnent, qui apportent joie et prospérité pour toute la communauté, qui font la différence, qui ouvrent les horizons et nous sortent de la dépendance au pétrole, d’une économie de la finance profitant seulement aux riches, de la consommation à outrance, de la destruction de la nature. Ils inventent un nouveau monde, tissent des relations solides, créent du neuf, et ça marche! Partout dans le monde, des solutions existent, oui, des solutions existent vraiment! L’espoir se pointe. Avec force.

Ce film constitue une véritable bouffée d’air frais, un hymne à l’intelligence humaine et à sa capacité de changer. Un film capital, voire révolutionnaire, que tout le monde, sans exception, devrait voir : jeune, vieux, enseignant, banquier, politicien, travailleur, créateur, etc. Un grand remède contre le pessimisme, le défaitisme, le cynisme. Et même si la dimension spirituelle n’y est pas abordée directement, il apparaît clairement que ce documentaire, si on le regarde avec les yeux exercés de croyants, met en lumière le royaume de Dieu déjà en marche… Des gens le bâtissent dès maintenant, portés par la vie, le souffle et l’énergie de Dieu. Par surcroît, tous les humains, peu importe leurs croyances, sont appelés à rejoindre ce mouvement mondial afin d’amorcer le « Grand Tournant3 ». En fait, il s’agit peut-être là d’une chance unique pour l’humanité, qui y est invitée à déployer toutes ses énergies pour assurer rien de moins que sa survie et sa libération profonde. J’en suis sûr, Dieu a d’ores et déjà relevé ses manches pour prendre part à ce grand chantier : déjà, il plante des carottes, roule à vélo, lutte contre une économie mortifère, réinvente la démocratie et crée des voies nouvelles. Et si on s’y mettait tous et toutes? Qu’attendons-nous pour nous mettre à l’œuvre?

Bref, ce film donne vraiment envie de faire quelque chose pour changer les choses. Et il n’est pas du tout étranger à l’héritage qu’a souhaité laisser Sentiersdefoi.info

Demain, un film essentiel de Cyril Dion et de Mélanie Laurent.

Voir la bande-annonce sur YouTube.

1. Dossier de presse du film Demain.

2. Synopsis du film Demain, dossier de presse.

3. Allusion à l'expression « The Great Turning » utilisée par l'écologiste et activiste bouddhiste Joanna Macy pour désigner la grande aventure de transformation et de guérison à laquelle est appelée l'humanité.

Mots clés :
, , , , , , , ,