Célébration interreligieuse Un cri de la Terre

En marge de la Conférence mondiale sur les changements climatiques, le Conseil œcuménique des Églises organise une célébration de la Création qui se veut attentive aux victimes des bouleversements présents et à venir.

Provenant de 189 pays, 10 000 intervenants (scientifiques, écologistes, journalistes, représentants gouvernementaux, entrepreneurs) se réunissent actuellement à Montréal, et ce jusqu’au 9 décembre prochain, dans le cadre de la 11e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. Rencontre significative puisque c’est la première fois que les signataires du Protocole de Kyoto se rencontrent depuis sa ratification en février dernier.

En marge des tractations politiques des grands de ce monde, les communautés croyantes ont tenu aussi à marquer le coup. Le Conseil œcuménique des Églises organise, comme à chacune de ces conférences, une célébration interreligieuse qui rassemble des gens de toute foi et de toute croyance. La célébration qui aura lieu le dimanche 4 décembre à partir de 14 h, à l’oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, désire « mettre l’accent sur l’écoute des victimes des changements climatiques et du réchauffement de la planète », tant des pays mal développés que de l’Arctique canadien. Pour les responsables, il s’agit d’une « célébration de la Création de Dieu, un temps de repentance pour la destruction de la Terre et une occasion unique pour nous de renouveler notre engagement à prendre soin de la Création en solidarité avec toutes les victimes ». Aussi, une déclaration commune sera lue en plusieurs langues lors de l’événement et une place particulière sera accordée aux enfants.

« Nous attendons des communautés locales de croyants et de croyantes qu’elles participent en grand nombre à cette cérémonie, mais aussi qu’elles commencent, ou poursuivent, une réflexion éthique et théologique sur les questions environnementales, et sur les gestes de solidarité à poser en faveur des victimes des changements climatiques – et il y en a », affirme le communiqué de presse.

Source : David Fines responsable des communications publiques à l'Église Unie du Canada. davidfines@egliseunie.org

Mots clés :
, , , , ,