Aujourd’hui s’accomplit devant vous…

L’Évangile ne pousse-t-il pas tous les disciples de Jésus sur des sentiers de justice sociale? C’est la mission du ROJeP de favoriser de tels engagements dans les communautés chrétiennes.

Le Réseau œcuménique Justice et Paix (ROJeP) a eu dix ans le 23 janvier 2012. La célébration de cet heureux anniversaire a donné lieu à une rencontre fort intéressante le 17 septembre dernier dans les locaux du Centre justice et foi.

Animées par Michel Beaudin, les retrouvailles des quelque 50 personnes représentant la plupart des 40 organisations membres ont permis de revoir l’évolution de ce réseau chrétien apportant appui à chacun des membres dans la poursuite de sa mission : intensifier la sensibilisation des communautés des différentes Églises invitées par l’Évangile à s’engager dans les luttes pour la justice et la paix, ici et dans le monde.

Le court, mais fort instructif, historique visuel présenté par Renaude Grégoire, une pionnière, a permis de prendre une nouvelle conscience du lien étroit entre le Réseau et le Jubilé 20001, rappel de cette disposition biblique rétablissant la justice dans le peuple hébreu à tous les cinquante ans : les dettes étaient remises, la liberté des familles réduites en esclavage rétablie, et toutes les autres mesures mises en place. On visait ainsi à rétablir le peuple formé à l’image de ce Dieu qui a tenu ses promesses de libération. C’est cette année de grâce que Jésus de Nazareth est venu célébrer quand il a dit : « Aujourd’hui s’accomplit à vos oreilles ce passage de l’Écriture. »

Ce sont les membres de la Coalition québécoise pour le Jubilé qui ont été les promoteurs naturels de la mise en place de ce Réseau permanent pour faire suite aux travaux qu’ils avaient réalisés pour préparer et célébrer l’événement, lui donner son véritable visage de rétablissement d’une société de justice. Il est également important, au passage, de souligner que, dès les débuts, il y eut une étroite collaboration entre le ROJeP québécois et son pendant canadien Kairos, déjà rompu à la collaboration œcuménique, expérience que le Québec a à vivre en tenant compte de l’histoire et de la composition religieuse de la société d’ici très majoritairement catholique.

De retour à la célébration du 17 septembre pour dire que les autres personnes intervenantes ont, à tour de rôle, rappelé souvenirs et anecdotes glanés tout au long de ces deux rencontres annuelles du Réseau, dans les différentes formations et réalisations, comme la présentation critique de la militarisation du Canada et les flashs bibliques, toujours dans le but d’aider chaque membre à mieux accomplir son travail dans les différentes réalisations communes visant toujours à favoriser ce travail de conscientisation des « fidèles » devant les exigences évangéliques d’un engagement concret pour la justice. Suivre celui qui est Bonne Nouvelle de libération.

Il faut rappeler ici la tenue, à l’automne 2006, du 1er Forum québécois théologie et solidarités, fruit de l’étroite collaboration entre le ROJeP et le CÉTECQ (Centre de théologie et d’éthique contextuelles québécoises). Ce centre est à la fois membre du Réseau et lieu de réflexion théologique capable d’éclairer et d’analyser le vécu engagé des autres membres. Le Forum s’est déroulé au Centre Saint-Pierre et a regroupé plus de 150 personnes appartenant aux différentes Églises. Les personnes participantes se sont appliquées à trouver réponse à la question fondamentale : quelle théologie pour un autre Québec possible?

Le maître d’œuvre de cette belle aventure, Michel Beaudin, a voulu prolonger la réflexion amorcée en s’entourant d’une vaillante équipe2 pour produire les Actes du Forum qui se sont graduellement mués en un fort livre paru en février 2012 et lancé lors des Journées sociales du Québec de la même année à Valleyfield3. Regroupant exposés théologiques, éléments historiques, questions à approfondir, ce livre propose une démarche pédagogique qui permet, aujourd’hui encore, à de nombreux groupes chrétiens de poursuivre l’approfondissement des invitations évangéliques à prendre parti pour les appauvris, à dénoncer les structures injustes et, à l’exemple de Jésus lui-même, à questionner celles et ceux qui veulent le suivre aujourd’hui. La qualité des analyses de la réalité sociale québécoise qui s’y trouvent comblera également les personnes et les groupes impliqués dans les changements sociaux, quelle que soit leur source d’inspiration.

Le ROJeP poursuit toujours sa mission, aidant chaque groupe membre à proposer dans son milieu une éducation biblique et évangélique « conscientisante » dans un contexte social et ecclésial actuellement soumis (surtout en régime catholique) à une forte poussée de droite qui se répercute jusque dans les bancs d’église. Ce n’est d’ailleurs pas toujours là que se retrouvent celles et ceux qui continuent à se laisser inspirer par le Jésus engagé de l’Évangile et à agir dans le sens de l’ouverture au monde caractéristique de Vatican II.

1. Le numéro de janvier-février 1999 (no 647) de Relations présentait un dossier sur le Jubilé.

2. Lise Baroni, Céline Beaulieu, Yvonne Bergeron et Guy Côté.

3. Collectif, L’utopie de la solidarité au Québec. Contribution de la mouvance sociale chrétienne, Paulines, 2011.

Mots clés :
, , , ,