100 numéros : trois voix uniques, trois visions du sentier

Les membres actuels du comité de rédaction s’expriment sur leur compréhension de la notion de sentiers et cet espace qui nourrit leur foi.

_Arpenter jardins et petits sentiers

Les grandes institutions de tout acabit dominent, encadrent, légifèrent et répriment les dissidents; elles tracent des routes bétonnées à sens unique et se réclament de droit divin jusqu’à s’identifier à Dieu. Telle n’est pas la manière de cet Être d’Amour que Jésus nomme familièrement « papa » et qui aime bien arpenter jardins et petits sentiers.

Les grands boulevards que les puissants imposent – le pouvoir, l’avoir, la gloire, le paraître – sont des esclavages. Ils ont été refusés par Celui qui est le Fils. Il a préféré les sentiers fragiles d’une humble naissance, d’une longue marche de croissance humaine vers la liberté et d’une solidarité fraternelle avec les pauvres et les exclus partageant leurs rêves, leurs luttes et leurs amours, leurs humiliations, leurs deuils et leur mort la plus cruelle. Le Nazaréen marchait, marchait sans cesse, d’une rencontre à l’autre, d’une histoire à l’autre, appelant chacun, chacune par son nom, compagnon de sentier comme son Souffle vivifiant. Il marche toujours sur nos sentiers non programmés et nous sentons sa Présence discrète, humble et joyeuse sur les centaines de sentiers nouveaux, audacieux et prophétiques que les gens de chez nous inventent avec amour et confiance.

Gérard Laverdure, rédacteur en chef

_Liberté de Jésus dans l’espace

L’imaginaire collectif oppose les espaces : Noblesse du haut, normalité de l’officiel; le boulevard, l’avenue déprécient la ruelle et le sentier plus ou moins sécuritaires, malfamés. Temple respectable versus théâtre ou bar.

Pourtant, Jésus traverse les champs, fréquente les fêtards, file sur les eaux, renverse les comptoirs du Temple. Il refuse le titre de maître, s’agenouille pour laver les pieds. Dans sa dernière traversée d’une Jérusalem hostile, il connaît angoisse et solitude qui souvent caractérisent les sentiers de foi.

Le Dieu qu’il nous révèle est parent, non plus en haut, mais dépouillé de puissance, engagé, comme tout parent, avec ses enfants dans l’apprivoisement du devenir humain.

Michel-M. Campbell, représentant du CA

_La Vie est par essence créative

« Inventer, c’est penser à côté », disait Einstein. « Si l’on vous donne du papier réglé, écrivez de l’autre côté », affirmait même Juan Ramon Jimenez, un poète espagnol. Être créatif, c’est donc ouvrir de nouveaux espaces, voir autrement, emprunter des sentes inconnues et se laisser surprendre par la Vie.

La cosmologie actuelle – la science qui étudie l’histoire de l’Univers – s’éloigne de plus en plus d’une vision mécaniste, proposée autrefois par Descartes, selon laquelle l’Univers est réglé comme une horloge et dont les lois sont immuables. Nombre de scientifiques affirment plutôt aujourd’hui, fort des découvertes récentes qui dépassent l’entendement, que l’Univers est plus proche du vivant, qu’il évolue, qu’il est en continuelle création. Sa nature profonde, imprégnée d’intelligence, est de permettre l’éclosion de la vie et de la conscience. Et rien n’indique que c’est terminé…

Aussi, si on croit en ce Dieu créateur de toutes choses, ce grand Artiste rêveur de la vie, si on croit qu’il nous a faits à son image, force nous est d’admettre que nous sommes aussi créateurs et créatrices. Reconnaître une telle essence en l’humanité, c’est honorer la vie, dans ce qu’elle a de plus inusité, éclatant et mystérieux.

Chacun des sentiers que présente Sentiersdefoi.info est éminemment porteur de cette vie créative. On y reconnaît le souffle vif de Dieu, ce vent de changement et de renouveau, qui continue de créer le monde, avec notre participation toute spéciale bien sûr! Il a besoin de nous pour créer du neuf. À mon humble avis, je ne crois pas qu’il s’intéresse beaucoup au papier réglé… mais aux courbes inspirées et aux élans du cœur.

Sa sagesse déjoue souvent nos plans; elle invite à la liberté et à la nouveauté.

Ghislain Bédard, secrétaire de rédaction

Mots clés :
, , , , , , , , , , , , , , , , ,